Marlène Schiappa et Cyril Hanouna ont fait carton plein vendredi dernier. A l'occasion de son émission rebaptisée "Balance ton post", le présentateur télé et la secrétaire d'Etat ont réussi à piquer la curiosité d'un bon million de Français. 7 propositions majeures ont ainsi pu être formulées à l'exécutif pleinement engagé dans le Grand débat national.

Malgré les critiques, force donc est de constater après coup que la réussite de cette sortie d'une des toutes premières marcheuses sera venue surprendre une grande partie du monde politique.

Publicité
Publicité

D'autant plus que dans l'opposition tout comme au sein même de la majorité, on avait émis des doutes parfois cinglants sur le mode d'expression qu'a choisi la fidèle d'Emmanuel Macron en allant sur le plateau de la très controversée émission de l'animateur Cyril Hanouna.

Une demande forte sur le pouvoir d'achat

L'initiative aura rassemblé un public divers entre des "gilets jaunes", une retraitée, un policier, un restaurateur, ou encore des personnalités ; en même temps qu'elle aura permis à ceux qui ne s'expriment pas de coutume de pouvoir poser leurs préoccupations quotidiennes !

Ainsi, durant trois heures d'échanges entre politique et divertissement, Marlène Schiappa a pu recueillir sur un tableau blanc, feutre à la main, les propositions des Français pour le gouvernement.

Dans le détail, c'est la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité qui a remporté la plus grande adhésion au courant de la soirée. Ont ensuite suivi la mise en place de peines planchers pour les fraudeurs fiscaux, la refonte des niches fiscales, l'adaptation des "cycles horaires" au sein de la police, le fléchage du CICE vers les TPE-PME, la remise en place de l'ISF et la revalorisation de 2 à 4% des ressources de l'hôpital.

Publicité

Des mesures que la fidèle macroniste a assuré de faire remonter auprès du chef de l'Etat.

Une formidable preuve de démocratie

La ministre a par ailleurs repris à son compte l’idée venue d'une personne dans l'assistance d’inventer une "brigade anti-discriminations" constituée par des agents assermentés. Tandis que côté internautes, on a applaudi la proposition soufflée par un agriculteur d'un prix plancher pour les matières premières agricoles, dans un secteur où beaucoup ont du mal à vivre du fruit de leur travail.

Et si le ton est par moment monté sur des idées comme l'instauration d'un impôt sur la nationalité, Marlène Schiappa s'est dit satisfaite d'avoir pu honorer l'exercice. Elle a notamment invité les téléspectateurs à s'inspirer de ces échanges afin de nourrir le Grand débat lancé depuis deux semaines. "Quelque chose de formidable en termes de démocratie", c'est sur ces mots que l'élue s’est félicitée de la prestation réalisée avec à la clé une audience record.

Publicité

Lire la suite