Après neuf semaines de crise portée par le mouvement des Gilets jaunes, le Grand débat national voulu par Emmanuel Macron est lancé. Près de 400 réunions ont déjà eu lieu sur l'ensemble du territoire national et le président de la République s'apprête à participer à sa deuxième entrevue sur la dizaine qui fera avec les maires et les citoyens jusqu'au 15 mars.

Les Français sont notamment invités, dans les prochaines semaines, à partager leur avis sur la fiscalité et les dépenses publiques, l'organisation de l'Etat et des collectivités publiques, la transition écologique, ainsi que la démocratie et la citoyenneté.

Publicité
Publicité

Voici le déroulé de cet échange inédit entre le chef de l'Etat et les élus locaux.

  • 22:11 - Le chef de l'Etat vient d'achever son échange avec les maires sous une belle salve d'applaudissements.
  • 21:11 - Nouvelle prise de parole d'Emmanuel Macron pour une réponse aux différentes interrogations soulevées par les maires. Le chef de l'Etat a défendu ses choix fiscaux et sociaux, de la suppression de l'ISF à la baisse des aides au logement. Il met également en avant le besoin de renouveler le système démocratique, en le rendant plus délibératif.
  • 20:45 - Deuxième vague d'interventions des 600 maires d'Occitanie réunis à Souillac.
  • 20:37 - Intervention du ministre Jean-Michel Blanquer qui dessine les contours de la vision du gouvernement dans son programme pour l'Education nationale. La mise en avant des moyens mis dans l'école primaire est assurée avec une louange particulièrement portée sur le rural qui fait figure d'exemple dans ce domaine.
  • 19:17 - Le président de la République note qu'il s'expliquera sur les propositions qui remonteront du Grand débat devant les représentants des institutions et les partenaires sociaux. Les échanges avec les maires donnent déjà lieu à l'ouverture de chantiers de réaction auprès des membres du gouvernement concernés.
  • 18:56 - Emmanuel Macron remet sur la table la question des moyens engagés pour donner à tous les Français les mêmes chances de succès dans leur parcours de vie.
  • 18:46 - Le chef de l'Etat réitère sa volonté d'avancer sur la question des 80km/h en prenant en compte des aménagements en fonction des réalités du terrain. Même topo sur la réouverture à venir de la loi NOTRe qui devrait permettre de corriger les effets de bord de sa mise en oeuvre quelque peu brutale.
  • 18:22 - Prise de parole du président de la République, Emmanuel Macron, pour répondre à la longue série d'interventions des maires depuis le début des échanges sur le malaise des élus et des citoyens.
  • 17:42 - Jean-Noël Brugeron, maire du Malzieu-ville s'attaque assez vivement à la loi NOTRe dont il estime que les conséquences ont été désastreuses pour de nombreuses communes françaises.
  • 17:22 - La maire de Lavelanet-de-Comminges invite le président de la République à s'intéresser à la valorisation réelle du maire avec la mise en place d'un statut. Elle appelle aussi l'Etat à réinventer ses rapports avec les citoyens pour réveiller l'intérêt des jeunes qui décrochent de plus en plus avec le politique.
  • 16:35 - Salve d'applaudissements pour le maire de Trèbes (Aude) dont la commune a connu un attentat en mars 2018. Il a appelé Emmanuel Macron à répercuter sur l'ensemble du territoire national la solidarité et la bienveillance avec laquelle les services de la commune ont été accompagnés par l'Etat.
  • 16:08 - Première salve de critiques du maire de Saint-Cirgues qui appelle le chef de l'Etat à sérieusement prendre en compte l'expression des Français pour ne pas courir à la fracture définitive entre les citoyens. L'élu local espère qu'un accent particulier sera clairement mis sur la ruralité. De plus, il appelle vivement Emmanuel Macron à se montrer plus bienveillant à l'endroit des personnes les plus fragiles dans la société.
  • 15:50 - Emmanuel Macron prend la parole pour rappeler l'intention portée par le Grand débat qui s'étale sur l'ensemble du territoire national. Il a remercié les Français et les élus de répondre à son invitation de se mettre autour de la table pour apporter des solutions concrètes aux défis posés à la France.
  • 15:46 - Le maire de Souillac, Jean-Michel Sanfourche vient de terminer son discours d'accueil du président de la République, lui rappelant à l'heure grave que la France traverse. Il note vouloir croire à la ferme volonté d'Emmanuel Macron d'apporter des réponses concrètes aux souffrances exprimées par les Français depuis de nombreuses semaines.
  • 15:06 - Les maires sont désormais installés et n'attendent désormais plus que l'arrivée du chef de l'Etat qui ne devrait plus tarder à faire son entrée dans la salle malgré quelques points de tensions autour de Souillac.
  • 14:37 - Les maires de la région Occitanie ont commencé à affluer vers le Palais des congrès de Souillac où Emmanuel Macron devrait arriver à 15 heures.
  • 14:17 - Une poignée de manifestants Gilets jaunes a bloqué l'avancé du convoi des ministres à Rocamadour. Maintes fois repoussés par les gendarmes, ils insistent toujours à se repositionner au milieu de la rue.
  • 14:06 - Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a été interpellé par certains habitants de Rocamadour au sujet de l'ISF. L'ancien socialiste et sénateur de la Drôme assure que s'il comprend parfaitement la portée du symbole pour beaucoup de Français, il note qu'il y a deux ans "le pouvoir d'achat n'était pas meilleur" pour eux. Il estime plutôt que la vraie question est de savoir si le gouvernement réussira enfin à taxer "les Gafa".
Lire la suite