Les trente premiers candidats de la majorité présidentielle sont désormais connus du grand public. Dans l'après-midi de mardi, le bureau exécutif de La République En Marche a officiellement annoncé une partie de la liste. L'annonce intervient alors que le premier meeting de campagne du parti est prévu pour samedi à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Un meeting qui donnera à Nathalie Loiseau et à Pascal Canfin l'occasion de présenter le cap que les Marcheurs et leurs alliés entendent donner à l'Europe dès leur arrivée à Strasbourg.

Publicité
Publicité

Nathalie Loiseau et Pascal Canfin en tickets gagnants

Pour rappel, c'est à l'occasion du débat qui l'avait opposé à Marine Le Pen sur le plateau de L'Emission politique le 14 mars que la ministre en charge des Affaires européennes annonçait sa volonté de concourir pour le scrutin européen. Avec son départ du gouvernement intervenu mercredi à l'issue du Conseil des ministres, elle prend donc la tête de la liste LaREM. A 54 ans, la diplomate et ancienne directrice de l'ENA devrait ainsi obtenir son premier mandat d'élue.

Européennes : voici le profil des 30 premiers candidats de la ... - lejdd.fr
Européennes : voici le profil des 30 premiers candidats de la ... - lejdd.fr

Mais, la véritable surprise de la liste LaREM, c'est sans nul doute la présence de Pascal Canfin en numéro 2. Le patron du WWF France a annoncé sa démission mardi afin de se lancer dans la course aux européennes. Une situation qui est incomprise de nombreuses associations environnementales, mais aussi de Yannick Jadot, la tête de liste EELV, alors que l'ancien député européen s'était jusqu'ici refusé à rejoindre la machine macroniste. L'ancien ministre délégué au Développement notait toutefois dans un entretien au Monde ne pas adhérer au parti présidentiel, actant qu'il avait tout simplement reçu "les assurances nécessaires" sur la politique environnementale d'Emmanuel Macron.

Publicité

Des figures politiques de poids

Sur une partie des positions éligibles, on retrouve des habitués de la politique. C'est le cas notamment du conseiller d'Edouard Philippe, Gilles Boyer et de Pascal Durand, l'eurodéputé EELV. Directeur de campagne d'En Marche pour les européennes, Stéphane Séjourné occupe, lui, la 6e position, suivi de la vice-présidente d'Agir, Fabienne Keller. L'ancienne LR et maire de Saint-Contest, Stéphanie Yon-Courtin se situe, quant à elle, en 13e position sur la liste LaREM.

Membre de la direction du MoDem, Christophe Grudler se taille, lui aussi, une place au soleil au côté de l'adjointe au maire d'Aurillac et membre du Parti radical Catherine Amalric. Fidèle du MoDem, Laurence Farreng monte à la 15e place sur la liste, alors que le représentant du Mouvement radical Dominique Riquet obtient la 16e position. Parmi les Marcheurs, Véronique Trillet-Lenoir prend la 17e place, Valérie Hayer la 19e, Pierre Karleskind la 20e, Max Orville la 24e, Guy Lavocat la 26e, Xavier Fournier la 28e, Nawel Rafik-Elmirini la 29e, pendant que Mao Péninou ferme la marche au 30e rang. A noter que l'ancien ministre italien Sandro Gozi se positionne, lui, en 22e position.

Publicité

La société civile bien représentée

Pour le reste, la société civile occupe un bon tiers des sièges à fort potentiel d'éligibilité. Dirigeante de la maison de l'Europe basée à Rennes, Marie-Pierre Vedrenne se retrouve ainsi en 3e position. Elle chemine de très près avec Catherine Chabaud, la première femme navigatrice à s'être lancée dans un tour du monde à la voile en solitaire et sans escale, à l'occasion du Vendée Globe de 1996. Y figure également l'ex-journaliste de France Inter Bernard Guetta.

Publicité

Pointant à la 10e position, Stéphane Bijoux devra mettre en suspens ses fonctions de directeur de rédaction à France O. L'éleveur de Saône-et-Loire Jérémy Décerle prend, lui, la 4e place, tandis que la viticultrice de l'Hérault Irène Tolleret occupe la 9e. Membre du CESE (Conseil économique, social et environnemental), Sylvie Brunet défendra pour sa part sa 11e position. La gynécologue Chrysoula Zacharopoulou récupère la 21e, non loin de l'avocat au barreau de Paris, Ilana Cicurel, qui tient la 23e position. Pour finir, installée dans l'Allier, la gestionnaire immobilier Charline Mathiaut se distingue à la 27e place de la liste. De quoi promettre une belle mixité dans la majorité.

Lire la suite et regardez la vidéo