Lundi, François Ruffin, Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis ont fait savoir qu'ils n'y iraient pas au déjeuner organisé par Emmanuel Macron le 29 mars à l'Elysée. Une invitation avait été adressée en tant que députés des Hauts-de-France dans le cadre du Grand débat lancé le 15 janvier dernier. Pas question donc de prendre part à un exercice dont ils décrient les allures de campagne.

Les relations ne semblent décidément pas prêtes à se réchauffer entre le chef de l'Etat et les Insoumis.

Publicité
Publicité

Invités à débattre au palais vendredi vers midi, les camarades de Jean-Luc Mélenchon ont fermement choisi de faire l'impasse ! En tête, c'est François Ruffin qui a tenu à donner le ton au travers d'un tweet cinglant, indiquant qu'il ne répondrait pas favorablement à l'invitation de l'Elysée.

Pas de trêve politique

Il faut dire que depuis le 15 janvier dernier, Emmanuel Macron fait son tour de France, avec déjà au compteur une bonne dizaine de participations à des échanges avec les maires, les citoyens, mais aussi des jeunes.

Grand débat : les Insoumis boycottent l'invitation d'Emmanuel Macron
Grand débat : les Insoumis boycottent l'invitation d'Emmanuel Macron

Des déplacements sur le terrain et des interventions marathons que partout au sein de l'opposition, on dénonce comme étant une forme de campagne électorale déguisée.

Par son nouveau coup de force, le député de la Somme a donc rappelé le chef de l'Etat à ses obligations ! Il réclame que ce dernier se mue en médiateur plutôt qu'en pyromane, et en appelle à l'ouverture de négociations sur les grands axes que sont la TVA à taux zéro pour les produits de première nécessité, le rétablissement de l'ISF, l'implémentation du RIC et l'amnistie pour les Gilets jaunes.

Publicité

Aucun crédit à apporter au Grand débat

Pour le député du Nord Adrien Quatennens, il n'est absolument pas question pour lui de donner un temps soit peu du crédit à un dispositif du Grand débat dont il estime qu'il sert les intérêts particuliers du président de la République. Quant à Ugo Bernalicis lui aussi député insoumis du Nord, il indiqué à l'AFP qu'il déclinait purement et simplement l'invitation présidentielle sans autres arguments.

Pour rappel, ce sont quelques 200 élus des Hauts-de-France qui ont été conviés à prendre un déjeuner à l'Elysée afin d'échanger sur les solutions à apporter aux questions que se posent les Français !

Il s'agit notamment du président de la région Xavier Bertrand, de représentant de l'AMF et des maires ruraux, des maires de chefs-lieux de canton, mais aussi de parlementaires de la région.

Lire la suite et regardez la vidéo