C'est une information qui est signée Le Figaro. Dans l'hypothèse selon laquelle le bureau exécutif de La République En Marche viendrait à valider la proposition de la commission nationale d’investiture, Nathalie Loiseau quitterait le gouvernement pour prendre la tête de la liste en vue du scrutin européen. Une situation qui devrait provoquer dans la foulée, un remaniement au lendemain.

Il faut dire qu'à tout juste deux mois et une semaine de l'échéance européenne, le calendrier des Marcheurs est en passe de prendre un gros coup d'accélérateur ! Samedi, le Parti socialiste désignait Raphaël Glucksmann pour conduire sa liste de candidats vers le Parlement européen ; lundi prochain, ce sera l'intégralité de la liste de la majorité qui devrait enfin être rendue publique.

Publicité

En effet, à l'occasion de sa séance de travail hebdomadaire au siège du mouvement, la Commission nationale d’investiture du parti présidentiel doit soumettre à une ultime validation du bureau exécutif, son projet de candidatures pour les européennes de mai prochain. Dans la foulée, une conférence de presse pourrait se tenir mardi afin de présenter à l'opinion le casting retenu.

19 à 25 sièges visés au Parlement européen

Il aura fallu de long mois de tractations entre En Marche et ses nombreux partenaires - MoDem, Constructifs de la droite, Ecolos et Radicaux - pour arriver à trouver un équilibre ! Des ajustements restent encore à apporter d’ici le week-end pour assurer la parité homme-femme, mais aussi la représentation de la société civile : une équation pas facile avec les quelques 2600 dossiers reçus.

Toutefois, sur les 79 noms qui devraient être annoncés, quelques certitudes semblent déjà acquises. Selon Le Figaro, la tête de liste sera mise entre les mains de la ministre des Affaires européennes. Viendra ensuite Stéphane Séjourné, le directeur de campagne d'En Marche pour les européennes, mais aussi Gilles Boyer, conseiller du Premier ministre Edouard Philippe. Eurodéputé sortant EELV, Pascal Durand a, lui aussi, la garantie d'occuper une place éligible sur les 19 à 25 élus que la majorité espère envoyer au Parlement européen en mai.

Publicité

Un remaniement large en perspective

L'entrée en campagne de Nathalie Loiseau engendrera un remaniement du gouvernement. Afin de récupérer sa place au côté de Jean-Yves Le Drian, c'est le nom du conseiller Europe d'Emmanuel Macron, Clément Beaune, qui revient le plus souvent. Le trentenaire est remarqué pour son rôle prépondérant dans l’architecte européenne de la vision du chef de l’État. Et si le remaniement reste présenté comme "technique", il s'annonce de bien plus grande ampleur.

Le Figaro croit savoir que le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre et porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, souhaite profiter de l'occasion pour quitter son poste dans la perspective de se consacrer à la préparation des municipales à Paris ! Dans cette hypothèse, il pourrait être remplacé par la secrétaire d’Etat en charge de l'égalité Femmes-Hommes Marlène Schiappa, ou par son homologue à la Transition écologique Emmanuelle Wargon.