Dimanche soir et ce lundi, Jean-Luc Mélenchon faisait publier une tribune dans les colonnes de six quotidiens européens dont Libération. Un texte intitulé "Sortez des traités, stupides !" qui n'a pas manqué de piquer au vif certains membres de la majorité présidentielle. La porte-parole de La République En Marche, Aurore Bergé, a d'ailleurs qualifié l'initiative d'escalade verbale déplorable.

Il faut dire que même à gauche, la démarche du chef de file de La France insoumise est de plus en plus incomprise.

Publicité
Publicité

Loin de la sobriété de la campagne présidentielle de 2017 qui lui avait permis de se hisser à près de 20% de votes des Français, le député de Marseille multiple les sorties médiatiques fracassantes, souvent au risque de nuire à la crédibilité de sa formation politique.

Illustration faite, selon les Marcheurs, avec cette nouvelle tribune signée sur le site de Libération. Il s'y adresse aux Européens, les invitant à sortir sans tarder de traités dont il estime qu'ils ont figé l'ensemble des politiques économiques des vingt-sept Etats membres dans le dogme absurde de l’ordo-libéralisme. Une analyse que la secrétaire d’Etat Brune Poirson voit comme un nouveau "délire".

Publicité

L'antithèse de la lettre de Macron

Alors qu'Emmanuel Macron avait appelé à une renaissance du vieux continent dans sa lettre aux Européens, Jean-Luc Mélenchon lui oppose une justice sociale et une ambition écologique loin de l’ordolibéralisme !

Une prise de position qui n'a visiblement pas manqué de déconcerter la très active députée LaREM des Yvelines, Aurore Bergé, invitée ce lundi matin sur le plateau de CNEWS.

Elle s'est tout d'abord étonnée de l'escalade verbale qui va jusqu’à s'attaquer aux traités européens, avant de noter que le leader des Insoumis était resté très vague sur l'identification des traités dont il faudrait se défaire.

L'ancienne LR laisse donc savoir qu'elle n'est pas prête de laisser l'Europe à l'extrême gauche ou à l'extrême droite, avec un projet européen insoumis qui peine à prendre forme.

Une pâle imitation

Pour sa part, Brune Poirson pense qu'avec cette nouvelle sortie, Jean-Luc Mélenchon est plus que jamais en plein délire. Interrogé par France info, la secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire a même assuré voir, dans la démarche de l'ancien sénateur, une pâle tentative d'imiter la méthode du chef de l'Etat qui a, lui, fait publier sa lettre dans des journaux des 28 pays de l’UE.

Publicité

Mais encore, quand le député LFI s’agace d’une Europe de la paix qui nourrit pourtant des délires belliqueux contre la Russie, Aurore Bergé se désole, qu’ancien ministre et candidat à la présidentielle, il en arrive à verser dans la diatribe et l’excès. Le décor est donc planté, surtout qu’avec un Mélenchon qui critique le couple franco-allemand, les hostilités semblent bien parties pour durer.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite