Cela fait une semaine, jour pour jour, qu'Emmanuel Macron devait s'exprimer devant les Français afin de décliner les premières mesures qu'il envisage de mettre en oeuvre pour répondre à la crise des "Gilets jaunes" qui traverse le pays depuis cinq mois maintenant.

Publicité
Publicité

Un exercice inédit, dont l'Elysée espérait qu'il puisse redonner un nouveau souffle à ce quinquennat. Seulement, l'incendie de Notre-Dame de Paris survenue une heure avant son allocution est venue mettre un léger frein à l'ambition du chef de l'Etat qui a fait le choix de consacrer la semaine pascale à la gestion de ce dossier qu'il entend finaliser en 5 ans.

Ce sera donc finalement à 18h ce jeudi 25 avril qu'il devrait faire ses annonces. La nouvelle a été rendue publique par le palais vendredi après-midi.

Grand débat : l'agenda d'Emmanuel Macron retoqué après l'incendie de Notre-Dame de Paris
Grand débat : l'agenda d'Emmanuel Macron retoqué après l'incendie de Notre-Dame de Paris

Dans son communiqué, la présidence indique qu'Emmanuel Macron s'exprimera pour mettre un terme définitif au Grand débat national lancé partout en France à la mi-janvier. Le locataire de l'Elysée se prêtera ensuite à un jeu de questions-réponses avec les journalistes lors d'une conférence de presse organisée au palais.

Conférence de presse à l'Elysée

Pour cette séquence qui se prendra place dans la salle des fêtes de l'Elysée, le calendrier du président de la République a dû quelque peu être retoqué !

Publicité

A la base, il était prévu que se tiennent deux rendez-vous avec les Français : le premier lundi dernier sous la forme d'une allocution télévisée très solennelle, tandis que le second devait suivre mercredi sur fond de joute avec les journalistes afin de préciser un certain nombre des mesures annoncées deux jours plus tôt.

Désormais, le président de la République n'accordera qu'un seul rendez-vous médiatique sous les traits d'une conférence de presse.

Avec la différence qu'il adressera tout d'abord un propos liminaire aux Français pour présenter la vision qu'il porte afin répondre à leurs préoccupations. Ensuite, ce sera le jeu des questions-réponses avec les médias très attentifs aux annonces. A noter que ce face-à-face constituera le tout premier depuis le début du quinquennat.

Allocution consacrée à Notre-Dame

Selon les informations du quotidien Le Monde, Emmanuel Macron envisageait de faire des annonces plébiscitées par l'opinion !

Publicité

Entre une baisse de l'impôt sur le revenu, la réindexation sur l'inflation des petites retraites (allant jusqu'à 2000 euros mensuels), ou encore la réduction du nombre de parlementaires, le chef de l'Etat entend montrer qu'il est l'écoute, puisqu'il prévoyait même contre toutes attentes de poser sur la table la suppression de l’ENA.

S'il ne peut à présent reprendre tout à fait le même discours, autant doute que le ton restera le même. Pas de changement profond du message de fond, mais en revanche, des précisions pourront être apportées sur des décisions qui paraissaient assez vagues à l'origine.

Publicité

Dans l'entourage du Président, on note déjà que des choses sont susceptibles d'être améliorées ou approfondies, mais qu'au fond, rien ne lui interdisait de les compléter ou d'en ajouter au besoin.

Lire la suite