Il semble y avoir une recrudescence de la rougeole de nos jours. Au cours du printemps 2018, il a même été question d'épidémie de rougeole.

Qu'est-ce que la rougeole ?

La rougeole est une infection virale très contagieuse. Elle est classée parmi les maladies éruptives du fait de ses manifestations cutanées. Bien que définie comme maladie infantile, des jeunes adultes ou des grandes personnes peuvent être atteints.

Le virus en cause est un morbillivirus de la famille des paramyxoviridae. Les manifestations cliniques de la maladie sont : fièvre élevée, nez qui coule, yeux rouges, toux, éternuements. Ensuite surviennent les éruptions cutanées mentionnées précédemment. Elles commencent au niveau du visage, puis gagnent le torse. A la fin c'est tout le corps qui est touché. En général il y a évolution spontanée vers la guérison.

Cependant des complications peuvent arriver : cécité, otite, pneumonie, encéphalite. Une issue fatale n'est pas à écarter. Il n'y a pas de traitement spécifique De là la nécessité de combattre cette maladie par une meilleure prévention, la vaccination notamment.

Vaincre la maladie rougeoleuse par une amélioration de la couverture vaccinale

L'épidémie de rougeole de l'année 2018 s'explique de par un taux de couverture vaccinale contre la rougeole qui est encore insuffisant.

Pour espérer vaincre la rougeole, il faut que le taux de couverture vaccinale soit à 95% de la population. Ce qu'il faut savoir c'est que la vaccination contre la rougeole confère une immunité à 100%. Qu'une personne vaccinée correctement contracte encore la maladie est une éventualité rarissime. Le type de vaccin est le ROR. ROR car il protège contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole en même temps. Le protocole est de deux doses de vaccin à au moins un mois d'intervalle.

Quelles sont les catégories de personnes qui doivent recevoir le vaccin ?

En premier lieu il y a les enfants de 12 mois et plus. La première dose est administrée à 12 mois et la deuxième entre 16 à 18 mois. Pour les enfants de 6 mois devant séjourner dans un pays à forte prévalence de rougeole, une première dose peut être administrée. Cependant deux vaccinations de rappel sont requises selon le calendrier vaccinal normal, à savoir à 12 et à 18 mois au plus tard.

En second lieu ceux qui n'ont pas pu se faire vacciner dans l'enfance. Il est bon à savoir que même un adulte peut contracter la maladie s'il n'a pas été vacciné auparavant. Toutefois, s'il y a certitude que le sujet a déjà attrapé la rougeole, il est définitivement immunisé contre l'infection. Il n'y a pas nécessité de se faire vacciner.

Troisième catégorie de personnes sont celles dont la profession les amène à avoir des contacts avec des rougeoleux, les personnels de santé surtout.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite