Alors que l'actualité est rythmée par les Gilets Jaunes ou encore le Brexit, la journée internationale de l'autisme a été célébrée le 02 avril dernier. Toutefois il n'est jamais trop tard pour parler de cette maladie obscure. Obscure en ce sens qu'elle plonge dans une obscurité épaisse celui qui en est atteint. C'est vrai au moins du point de vue du développement intellectuel. Obscure également parce que toute la lumière n'a pas encore été faite sur son origine.

Ce qui fait qu'aucun traitement spécifique n'a été défini pour la guérir.

Les signes cliniques révélateurs des Troubles du Spectre de l'Autisme ou TSA

Les Troubles du Spectre de l'Autisme ou TSA regroupent des maladies rendant compte d'anomalies neurodéveloppementales. Ils se déclarent en général assez tôt, entre les18 à 36 mois de la vie. Les signes peuvent être classés en trois catégories principales.

Egalement, les signes sont difficiles à analyser car ils peuvent s'intriquer entre eux mais peuvent être aussi présents alors que d'autres sont absents.

Les troubles des interactions sociales :

Un enfant atteint d'autisme ne socialise pas. Cela se remarque avant le sixième mois de la vie. Il ne développe pas ce qui est appelé la préhension visuelle. C'est le fait de fixer du regard celui ou celle qui s'occupe de lui.

Il ne sourit pas à la vue de sa mère ou de son père. Il ne les suit pas du regard quand ils se déplacent dans la chambre. Plus tard il n'initie pas le premier geste de tendre les bras pour qu'on le prenne. Il ne réagit pas à l'appel de son nom. La question d'une surdité ou d'une cécité éventuelle peut alors se poser..

Un autiste a tendance à éviter tout rapport avec autrui. Il semble fuir tout contact, même avec ses parents.

Il ne joue pas avec les enfants de son âge. Au contraire il reste dans son coin, jouant tout seul. Il est indifférent à tout.

Les troubles de la communication. Un autiste, le plus souvent, présente un retard d'acquisition du langage: absence de babillage au sixième mois. Et même s'il l'acquiert, il ne peut pas parler correctement pour se faire comprendre. Son vocabulaire se limite à exprimer des besoins primaires de la vie quotidienne : comme la nourriture nourriture.

De plus il n'y a pas acquisition de la communication gestuelle. Pour ce qui est des mimiques, elles sont inexpressives. En fait il ne sait pas interpréter le sens des communications non verbales: joie, tristesse ou autre.

Les mouvements stéréotypés et répétitifs :

Un enfant souffrant de TSA a tendance à faire des mouvements répétitifs ou stéréotypés comme se balancer inlassablement d'avant en arrière.

Sinon il se met à tourner sur lui même indéfiniment. Il a un besoin d'immutabilité de son environnement . Il ne tolère aucun changement dans sa chambre. Les meubles doivent rester à leurs places habituelles. Le moindre changement peut provoquer des mouvements de colère.

Le diagnostic de Trouble du Spectre de l'Autisme est essentiellement clinique. Une discussion avec les parents et les membres de la famille aide au diagnostic. Le professionnel de santé peut également observer directement l'enfant afin de détecter les différents troubles comportementaux mentionnés précédemment. Les examens paracliniques ne sont pas à visée diagnostique. Ils détectent plutôt les pathologies qui sont asociées au TSA.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite