Chaque Français bénéficiaire d'une aide sociale peut, à tout moment, être soumis au contrôle de son dossier. Il y a un an et demi, pôle emploi a ainsi mis en place un dispositif généralisé lui permettant de vérifier toutes les informations fournies par les personnes en situation de chômage et/ou bénéficiant d'allocations.

Publicité
Publicité

Au total, 270.000 contrôles ont été effectués, à raison d'environ 12.000 par mois. Selon le journal Les Echos, qui s'est procuré les résultats, 86% des demandeurs d'emploi ont prouvé qu'ils remplissaient correctement leurs obligations. Les 14% restants ont été radiés des services.

Dans le détail, sur ces 38.000 personnes, 15.000 étaient toujours indemnisées et verront leurs allocations-Chômage supprimées. La même sanction sera appliquée aux 9.000 allocataires bénéficiant d'un autre régime de solidarité.

Le contrôle renforcé des chômeurs aurait abouti à peu de radiations - bfmtv.com
Le contrôle renforcé des chômeurs aurait abouti à peu de radiations - bfmtv.com

Les 14.000 personnes restantes ne touchaient déjà plus aucune indemnité.

Pour réaliser ces contrôles, Pôle Emploi mobilise plusieurs centaines agents à plein temps depuis Mai 2015. L'objectif était, selon le gouvernement de l'époque, d'impulser une nouvelle dynamique chez les demandeurs d'emploi et d'identifier ceux ayant "besoin d’un accompagnement plus soutenu".

Lire la suite