Six mois après le drame qui a bouleversé la France, Nordhal Lelandais, le principal suspect mis en examen pour l'enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys [VIDEO], passe enfin aux aveux. Pris au piège à cause d'une goutte de sang de la petite fille de 9 ans retrouvé dans le coffre de son véhicule, l'ancien militaire de 34 ans a demandé à rencontrer le juge pour raconter sa vérité. Alors qu'il clamait son innocence depuis son incarcération, Lelandais a avoué avoir tué "accidentellement" Maëlys, puis s'être débarrassé du corps en le jetant d'un ravin escarpé à la lisière du département de l'Isère.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

"La quasi-totalité du squelette et des vêtements"

Après la découverte du crâne de l'enfant et d'un os long mercredi après-midi, les enquêteurs se sont remis au travail jeudi et retrouvé la "quasi-totalité" des ossements de la fillette, ainsi que plusieurs de ses effets personnels a annoncé le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

En effet, "les vêtements et une chaussure" de l'enfant disparu ont été retrouvé au même endroit que les premiers restes.

Les circonstances de la mort de Maëlys restent encore un mystère et le coupable présumé a pris le parti de se taire pour le moment. Pendant que l'enquête se poursuit, Nordhal Lelandais a demandé à être hospitalisé par précaution [VIDEO].