Mercredi 25 avril, la famille d'Angélique Six est très inquiète. L'adolescente de 13 ans est portée disparue depuis 16h00, heure à laquelle elle a décidé de rejoindre des amis en-dehors du domicile familial. Très proche de sa petite sœur, c'est d'abord Anaïs qui donne l'alerte sur son compte Facebook. Rapidement un avis de recherche est diffusé dans les rues de Wambrechies et sur Twitter par la police nationale. Vendredi, un homme de 45 ans est interpellé après qu'un témoin est déclaré aux enquêteurs l'avoir vu avec la jeune fille dans un parc.

Le principal suspect fini par avouer, il est bien l'auteur du meurtre d'Angélique, dont le corps a été retrouvé sans vie dans une forêt à quelques kilomètres de chez elle.

Une cellule psychologique est mise en place

Après avoir appris la mort de l'adolescente, c'est le drame pour la famille d'Angélique et les habitants de Wambrechies. Rassemblés à la mairie ce dimanche matin, les élus ont décidé de mettre rapidement en place une cellule psychologique ouverte à tout le monde. Afin de gérer le drame qui a frappé la commune, des infirmiers et des psychologues recevront les parents et les enfants dans les locaux de l'école Sévigné.

"Nous sommes tous touchés par l'horreur ! Toute la ville est solidaire de la famille d'Angélique", a annoncé le maire.

Ne manquez pas notre page Facebook!