Certes, en France, la grève est un droit. Mais pour de nombreux usagers, c'est aussi une période de galère. Train annulé ou pas ? Remboursement ou pas ? Depuis de nombreuses années, la SNCF ne cesse de faire face à la colère des voyageurs en colère lors de ces fameuses périodes de grève. D'autant que les informations ou les modes de remplacement ont parfois été difficiles à trouver lors de ces périodes délicates. Du coup, les moyens de transports « alternatifs » se sont développés. Parmi eux, le covoiturage, qui explose en période de grève des cheminots.

Blablacar tient la forme durant les grèves

Toute réservation pour le 3 et 4 avril étant rendu impossible par la SNCF depuis déjà plus d'une semaine, les usagers ont pris leurs précautions et ont donc pris d'assaut les sites de covoiturage. Blablacar, site français leader du marché, a ainsi annoncé avoir que les semaines de grèves étaient fastes pour la plateforme, avec deux fois plus d'inscrits que d'habitude. De quoi booster encore un peu plus le covoiturage, un mode de transport de plus en plus prisé par les Français, y compris au quotidien et donc pas seulement pour les cas d'urgence comme celui qui sera vécu cette semaine par de nombreux voyageurs.

Ne manquez pas notre page Facebook!