En France, plus de 5000 personnes sont marquées "Sureté de l'Etat" par les services de renseignement afin de les repérer en cas de contrôle. Mais ces mesures sont-elles efficaces ?

Les 7 étapes de la fiche S :

  • Le comportement du suspect / ou un signalement par un tiers est donné : conversations suspectes sur les réseaux sociaux, soupçons de déplacement à l'étranger, réunions conspiratives.
  • Un service émetteur (DGSI et la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris) crée la fiche S
  • L'Etat-major vérifie les données
  • Le service central de documentation criminelle réceptionne la fiche S
  • Enregistrement au fichier des personnes recherchées
  • Accès aux policiers, gendarmes et douaniers

Comment un individu est fiché S ?

Samedi soir, un homme a attaqué des passants à Paris tuant une personne.

Khamzat Azimov, l'assaillant faisait l'objet d'une "fiche S" depuis 2016. Cette "fiche S" émise par les services de renseignement est attribuée à toute personne ayant un comportement à risque et une idéologie dangereuse. Il peut s'agir d'individus radicalisés comme les islamistes, mais également de personnes en relation avec des mouvances politiques d'extrême droite (hooligans, skinheads) ou d'extrême gauche. Ces individus, qui ne sont pas tenus au courant par les autorités, n'ont pas nécessairement été condamnés par la justice.

Ne manquez pas notre page Facebook!