Toujours déclaré fragile psychologiquement, Nordhal Lelandais, détenu au sein d'une unité spéciale de l'hôpital psychiatrique, a été extrait ce mercredi 6 juin de sa cellule suite à un rebondissement sur une nouvelle affaire concernant l'ancien militaire. En effet, à ce jour, Nordahl Lelandais est soupçonné d'agression sexuelle sur une fillette de 7 ans, une cousine de sa famille qui a séjourné dans la maison familiale des Lelandais, une semaine avant la disparition de Maëlys. Pour rappel, dans la nuit du 26 au 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin, la fillette de 9 ans a disparu lors d'une fête de mariage.

Après avoir longtemps nié les faits qui ont fini par l'accabler, l'ADN a parlé et le maître-chien a avoué le meurtre de Maëlys De Araujo le 14 février dernier.

Dernier hommage à Maëlys

Après que Nordahl Lelandais ait indiqué le lieu où gisaient les ossements de la petite fille lors d'une précédente enquête, les parents de Maëlys ont pu envisager des obsèques. Samedi 2 juin, plus de 800 personnes se sont réunies à La Tour-du-Pin en Isère pour un dernier hommage public. Le petit cercueil blanc, les discours bouleversants des proches, le manque, la colère, la mort tragique et injuste de la petite Maëlys risque de marquer ce bourg de 8.000 habitants pour un moment. Les parents du caporal Arthur Noyer, lui aussi victime de Nordahl Lelandais, ont fait le déplacement pour soutenir la famille.

Ne manquez pas notre page Facebook!