La paille, cet ustensile en plastique fort pratique et utilisé dans de nombreuses enseignes de restauration, notamment dans les fastfoods, enflamme de plus en plus les débats environnementaux. On n’est pas sans savoir que le plastique depuis des années pose de plus en plus problème et est sous les radars des ONG de défense de l’environnement. L’on réfléchit donc à des solutions durables et pratiques pour réduire voire arrêté la consommation astronomique de paille qui ne peuvent être recyclées du fait de leur petitesse (elles passent à travers les filtres).

Plastiques : des chiffres inquiétants.

Selon une étude de la revue américaine The Plastic Tide, entre 5 et 13 millions de tonnes de débris plastiques sont déversée tous les ans dans les océans du globe. Et les pailles ne sont pas en reste dans ces chiffres. Comme le dévoilent des vidéos choques qui ont fait le tour de la toile montrant des vétérinaires sortirent plusieurs pailles du nez de tortures de mer.

Lorsque l’on sait que rien qu’au Royaume-Uni 8,8 milliards de pailles sont utilisées chaque année.

Ce chiffre le place directement à la première marche du podium des plus gros consommateurs de pailles d’Europe, devant l’Espagne avec 5,5 milliards, l’Allemagne avec 4,8 milliards et la France avec 3,2 milliards, par an rien que dans l’industrie du fastfood. Aux États-Unis les chiffres bien plus conséquent avec 500 millions de paille jetées par jour.

Prises de conscience et actions.

C’est notamment au Royaume-Uni que les premiers dispositifs sont et vont être mis en place.

En effet McDonald's a annoncé le 28 mars qu’à partir de mi-juin pour septembre 2018 ces 13000 restaurants n’utiliseront plus de pailles en plastique, mais des pailles biodégradable en papier ou des gobelets avec fermeture intégrée.

Aussi la a chaîne hôtelière Hilton a annoncé stopper la distribution des 5 millions de pailles et des 20 millions de bouteilles en plastique servies chaque année dans ses établissements.

Franprix participe également à l'action ; à partir de janvier 2019 il ne sera plus possible d’acheter de paille dans les supermarchés de l’enseigne. En parallèle, la Commission européenne, fin mai, a proposé d'interdire coton-tiges, couverts, assiettes, pailles, mélangeurs à cocktails, en imposant que ces articles soient fabriqués dans des matériaux plus durables.

La mesure doit cependant encore être discutée par les Etats-membres et le Parlement européen. En France, seuls la vaisselle en plastique et les coton-tiges, devront être normalement interdit horizon 2020. Notons que des solutions alternatives autres que les pailles en papier ont été soulevés, telles que des pailles comestibles, des pailles en bambou ou faites à partir de pâte alimentaire crue.

Assistons-nous donc aux derniers temps de l’ère de la paille traditionnelle ? Les prochains mois et années détermineront le fin mot de l’histoire. Affaire à suivre.

Ne manquez pas notre page Facebook!