Pour avoir blessé au couteau une jeune femme âgée de 18 ans, cette adolescente de 15 ans a été mise en examen. La scène s’est produite le dimanche passé près de Toulouse et plus précisément à la piscine de Tournefeuille. Les faits se sont déroulés devant la piscine de Tournefeuille et d’après les dernières informations, c’est pour un différend futile qui était à l’origine de la blessure de la jeune femme de 18 ans. L’agresseuse (l’ado de 15 ans) est poursuivie pour violences volontaires avec préméditation et avec arme.

Auteur du coup de couteau, l’adolescente a été mise en examen

Après avoir commis l’acte ce dimanche passé aux environs de 17 h 30 devant la piscine de Tournefeuille, l’adolescente avait pris la fuite. Finalement retrouvée depuis quelques jours, elle était placée en garde à vue avant d’être déférée hier pour être mise en examen pour violences volontaires avec préméditation et avec arme blanche. Comme elle est mineure, le parquet de Toulouse a exigé son placement dans un Centre Éducatif Fermé. Encore appelé CEF, le Centre Éducatif Fermé est une structure où la résidence est imposée pour une durée de 6 mois.

Cette durée peut-être renouvelable une fois.

La raison précise de l’agression

Selon un témoignage obtenu sur les lieux, ce fut une histoire futile de disparition d’une paire de lunettes de soleil qui serait le motif de l’agression. L’adolescente de 15 ans avait croisé sa victime (la jeune femme âgée de 18 ans) sur le parking de la piscine de Tournefeuille et s’était jetée sur elle. Un acte violent qui prend fin sur un coup de couteau en pleine cuisse.

Finalement, la paire de lunettes perdue aurait été retrouvée et d’après certaines sources, la jeune femme victime de l’agression serait enceinte.

Cette agression a provoqué une hémorragie importante et a mis la vie de la victime (la jeune femme de 18 ans) en danger. Touchée au niveau de la cuisse, elle a perdu environ deux litres de sang. Elle a été très rapidement transportée à l’hôpital Rangueil par les secours.

Les chirurgiens ont dû l’opérer pour suturer la plaie faite par le couteau. Heureusement qu’elle a été sauvée et a pu rentrer chez elle. D’après certaines sources, une adolescente complice par fourniture de moyen a également été placée en garde à vue et risque d’être poursuivie pour son implication, car elle aurait fourni le couteau.

Concernant la victime à peine majeure, elle a pu s’en sortir malgré l’agression qu’elle a subie le dimanche 24 juin 2018. Une agression lui a coûté quatre jours d’interruption temporaire du temps de travail (ITT).

Ne manquez pas notre page Facebook!