Cela fait des mois que tous les journaux en parle mais personne ne savait ce que comporterait vraiment le fameux service national universel que veut lancer le président de la République française Emmanuel Macron. Le président a présenté ce matin lors du Conseil des ministres les grandes lignes du projet. Même si les contours sont tracés, Emmanuel Macron veut que cette proposition qui devrait voir le jour en 2019 émane de tout le gouvernement. Un projet collégial qui devrait permettre de créer une cohésion chez la nouvelle génération et lui inculquer la valeur de l'engagement.

SNU : à quoi va-t-il ressembler ?

Benjamin Griveaux le porte-parole du gouvernement a présenté hier à la presse les grandes lignes de cette promesse de campagne qui est le fruit de long travaux parlementaires et de débats enflammés. Après concertation, Emmanuel Macron a précisé la forme du service national universel : un mois d'engagement obligatoire pour les jeunes qui sont âgés environ de 16 ans puis 3 mois d'engagement volontaire. Ces trois mois d'engagement volontaire permettront aux jeunes de "faire des périodes plus longues en fonction de leurs envies, que ce soit dans le domaine associatif, dans le domaine militaire, dans le domaine civique, dans le domaine sanitaire" a précisé le porte-parole du gouvernement.

Ces trois mois pourraient aussi être rémunérés ou du moins, des propositions de crédit universitaire, de crédits sur le «Pass culture», de facilités d’accès au code de la route et au permis, voire à la fonction publique seront faite afin d'encourager les jeunes à donner de leur temps au service des autres et du pays.

Le service national universel souhaite aussi devenir un passage obligatoire pour les jeunes, il se pourrait que celui-ci soit obligatoire pour pouvoir se présenter au bac.

SNU : qui est concerné ?

Tous les jeunes, garçons et filles, qui sont âgés de 16 ans vont être concerné par ce service national qui se veut beaucoup plus universel que l'ancien service militaire suspendu en 1997.

Le projet doit commencer en 2019 avec probablement des jeunes volontaires. En effet, il va falloir du temps à l'exécutif pour toucher la totalité des jeunes Français.

Selon les déclarations du porte-parole du gouvernement, l'Elysée espère toucher 50% de cette tranche d'âge en 2022. Bien évidement, des reports ou des exemptions seront possible mais seulement pour des cas exceptionnels. Ainsi, une fille qui serait mère à 16 ans serait bien évidemment exemptée de ses obligations. La constitution devra cependant être retouchée pour que le service national universel puisse avoir lieu. En effet, il est interdit d'immobiliser une population sur la durée.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!