Les derniers résultats de l'autopsie de Maëlys De Araujo, la fillette de 9 ans disparue lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) la nuit du 27 août 2017, ne colleraient pas avec la version livrée aux enquêteurs par Nordahl Lelandais. Le maître-chien de 35 ans, qui avait fini par avouer le meurtre de la petite fille le 14 février dernier, maintient depuis le départ que Maëlys est morte "accidentellement" après avoir reçu un coup au visage de sa part. Nordahl Lelandais a été entendu une nouvelle fois par les juges ce matin pour répondre aux questions concernant le meurtre de Maëlys, mais également pour une possible mise en examen pour "agression sexuelle sur mineur".

En effet, le présumé auteur des meurtres de Maëlys et du caporal Arthur Noyer en 2017, aurait également agressé sexuellement sa petite cousine de 7 ans.

L'autopsie de Maëlys contredit les faits

Après avoir avoué le meurtre de la fillette le 14 février dernier, Nordahl Lelandais avait conduit les enquêteurs dans un endroit escarpé du massif de la Chartreuse pour les mettre sur la piste du corps. Seuls des ossements et des vêtements en très mauvais état ont été retrouvés. A ce jour, les résultats définitifs de l'autopsie de Maëlys ont révélé plusieurs fractures au niveau du crâne et de la mâchoire qui, selon les experts, n'ont pas entraîné la mort de la fillette.

Des résultats qui ne collent pas avec la version des faits du présumé assassin.

Nordahl Lelandais à nouveau entendu

Aux alentours de 9h00 ce mardi 3 juillet, Nordahl Lelandais a quitté l'unité psychiatrique dépendant de la prison de Lyon-Corbas afin d'être à nouveau entendu par les juges grenoblois. Son interrogatoire se portera sur les circonstances de la mort de Maëlys, mais également sur l'affaire de la petite cousine.

Une semaine jour pour jour avant la disparition de Maëlys, l'homme aurait filmé et agressé sexuellement la fillette de 7 ans. C'est après avoir exploiter le téléphone portable du Savoyard, que les enquêteurs ont mis la main sur une vidéo accablante. Cette vidéo montre la petite cousine en train de subir des attouchements sexuels de la part d'un homme qui pourrait être Nordahl Lelandais. Elle a été enregistrée au domicile du tueur alors que la fillette était en week-end chez les Lelandais à Domession (Savoie).

"La scène montre une main qui écarte la culotte d'une petite fille endormie" a expliqué Me Caroline Rémond sur BFMTV. Cette audition pourrait déboucher sur une nouvelle mise en examen pour "agression sexuelle sur mineur".

Arrivé au tribunal de grande instance de Grenoble pour un nouvel interrogatoire, Nordhal Lelandais devrait répondre sur ces deux points. Et pour la première fois depuis le début de la procédure, Me Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys, pourra également poser des questions à l'ancien militaire. Me Rajon espère que Nordahl Leldandais répondra aux questions et "fasse un pas" et "un témoignage de respect" vis-à-vis des parents de Maëlys.

Le nouvel interrogatoire du tueur présumé de Maëlys de Araujo a pris fin ce matin à 11h30, soit 1h30 après son arrivée à Grenoble. L'avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, n'a pas témoigné à la sortie du palais de justice, tout comme Me Rajon qui se tient "au principe du secret de l'instruction".

"Un traumatisme rare"

En revanche, l'avocate des parents de la petite cousine de Nordhal Lelandais s'est exprimée sur BFMTV. Concernant la vidéo pédopornographique qu'ils ont visionné, elle parle de "douleur et de traumatisme rare" jamais vu chez des parents de victime, qui ont porté plainte pour "agression sexuelle sur mineur".

Une douleur d'autant plus forte, puisque les parents de la fillette connaissaient et appréciaient Nordahl Lelandais. Le tueur présumé de Maëys a été confronté à cette vidéo ce matin lors de son audition.

Ne manquez pas notre page Facebook!