Un couple de policiers qui sortait de chez la nourrice avec leur fille de 3 ans a été pris à partie par deux frères venus pour se venger. Les deux hommes âgés de 25 et 27 ans sont aujourd'hui activement recherchés par la police judiciaire de Meaux. Domiciliés à Othis (77) les deux policiers sont en fonction en Seine-Saint-Denis (93) d'où sont originaires leurs agresseurs. Pour la police en charge de l'affaire, la piste d'une vengeance suite à une intervention à Aulnay (93) est privilégiée.

Le 17 mai dernier, le couple était intervenu dans le quartier du Gros-Saule à Aulnay-sous-Bois dans le 93.

Un chien d'attaque type amstaff s'était jeté plusieurs fois sur les forces de police avant d'être abattu. Durant l'intervention plusieurs policiers avaient été blessés, dont la mère de la petite fille qui s'était fracturé le poignet après être tombée à la renverse. Ce jour là, deux suspects furent arrêtés pour violences et détention de chien d'attaque. Les deux agresseurs des policiers, feraient partie du groupe du Gros-Saule et auraient réussi à retrouver le couple grâce à des liens avec des personnes habitant Othis, une petite ville tranquille de campagne en Seine-et-Marne. D'après une source policière, les frères soupçonnés de trafic de stupéfiants, avaient déjà menacé la policière à l'occasion d'un contrôle à Aulnay-sous-Bois (93).

Ils lui auraient dit que sachant où elle habite ils comptaient s'en prendre à sa famille.

Après l'agression à Othis, le couple a dû être hospitalisé

De retour à Othis après quelques jours de vacances, le couple de policiers de 31 et 33 ans accompagné de leur fille de 3 ans et demi, venait de dîner chez la nourrice de la fillette après que le mari de cette dernière les eut ramenés de l'aéroport.

C'est alors que le couple était en train d'installer leur fille dans leur véhicule que les agresseurs se sont approchés en voiture. Ils ont commencé à prendre les policiers à partie et à insulter la mère de famille. Le père ne se laissant pas faire, les deux frères sont sortis de leur voiture et ont tabassé le couple.

La femme a reçu un coup au visage et le mari en essayant de la protéger a été envoyé à terre et a reçu de nombreux coups de pieds à la tête, le tout devant les yeux de leur fillette de 3 ans.

Ils ont tout les deux dû être hospitalisés. La mère a pu sortir de l'hôpital, mais son mari est, ce vendredi, toujours en observation aux urgences. Il souffre d'un traumatisme crânien et doit subir encore toute une série d'examens médicaux. Un collègue resté à leur chevet toute une partie de la nuit, confie que le couple en plus des blessures subies, est vraiment très choqué par ce qu'ils viennent de vivre.

Suite à la violence de l'agression en Seine-et-Marne, la classe politique s'indigne

Emmanuel Macron exprime son indignation en réagissant sur Twitter.

Pour le Président de le République il n'y a pas de mots assez durs pour l'ignominie et la lâcheté de cette agression à Othis. Il enfonce le clou en précisant que les policiers n'étaient pas en fonction et que, qui plus est, le tout s'est passé sous les yeux de leur fille de 3 ans. Il ajoute que les coupables seront punis, puis il exprime tout son soutien au couple de policiers et à leur famille.

Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat auprès du 1er ministre, s'est également exprimé sur Twitter.

Il dit penser au couple lâchement agressé sous les yeux de leur fille de 3 ans, et précise que les auteurs de cet acte qu'il qualifie d'ignoble seront sévèrement punis.

Enfin, contacté jeudi soir par France Info, Bernard Corneille le maire d'Othis s'exprime à propos de l'agression du couple de policiers. Il dit s'indigner de cet acte "ignoble" à l'encontre de personnes dont la fonction est de protéger les citoyens. Il ajoute souhaiter que les coupables soient "pourchassés et châtiés comme il se doit", et exprime son soutien aux policiers et aux victimes.

Pour finir, il assure que la petite ville seine et marnaise est habituellement calme et "qu'il ne s'y passe pas de choses extraordinaires".

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!