Après une canicule historique en début de semaine, la nature a décidé de se déchaîner jeudi, à travers de violents Orages, sur une bonne partie du centre, du sud-est et du nord-est du pays. Le Gard reste, pour l'heure, le département le plus touché, avec des interventions dans le nord qui ont mobilisé jusqu'à 240 pompiers, quatre hélicoptères, ainsi que de nombreux gendarmes et militaires.

Pour gérer cette situation inédite, des équipes spécialisées du groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux, étaient déjà présentes aux alentours de l'Ardèche et de ses affluents dans l'après-midi.

Au ministère de l'Intérieur, on annonce que ce serait ainsi près de 1.600 personnes qui ont été évacuées de manière préventive dans le Gard et la Drôme, ainsi qu'en Ardèche : des campeurs pour la plupart, afin de ne prendre aucun risque.

Des dégâts qui interpellent

Il faut dire que les trombes d'eau n'auront pas perdu de temps pour s'imposer du Gard jusqu'à la Drôme. En seulement quelques minutes, les routes ont rapidement cédé la place à des torrents tumultueux, tandis que les arbres et les toitures étaient arrachés par les vents violents. Au niveau de la colonie de vacances allemande, le Planjole, et de ses deux campings voisins, on peut à présent apercevoir des tentes éventrées qui baignent entièrement dans la boue.

La situation est telle qu'elle pousse déjà certains à requérir, malgré eux, à un hébergement d'urgence, comme en témoigne madame Weissmeyer, touriste originaire de la ville de Munich. 184 personnes, dont 136 enfants, ont en tout été recueillis dans la salle polyvalente de Saint-Julien-de-Peyrolas, dix autres ont été conduites à l'hôpital de Bagnols-sur-Cèze pour des soins, tandis qu'un Allemand de 70 ans reste toujours porté disparu dans le nord du Gard.

Des records de précipitations à la clé

Concernant les zones fortement impactées par les pluies qui se sont abattues, on a atteint de nouveaux records entre 150 et 200 mm de précipitations. Presque 300 mm ont même été enregistrés localement dans le Gard, soit jusqu'à cinq mois de précipitations en une fois.

Du côté de Sauze, c'est 4 mois de pluies qui sont tombés en quelques heures avec 245 mm ; tandis qu'à Tricastin, on essuyait 140 mm de précipitations, l'équivalent de 3 mois en temps normal.

A noter aussi que la rivière Ardèche est sortie de son lit sur plusieurs zones durant quelques heures, en affichant un débit assez tumultueux. La navigation continuera d'ailleurs d'y être interdite jusqu'à dimanche en raison d'une situation Météo défavorable. Par mesure de prudence, les préfets du Var et des Alpes-de-Haute-Provence ont également fermé l'accès aux gorges du Verdon. De quoi promettre une fin de vacances assez chahutée pour certains.

Ne manquez pas notre page Facebook!