Après l'attaque au couteau dans les rues de Paris survenue ce dimanche 9 septembre qui a fait sept blessés dont quatre grièvement, un autre événement a marqué cette journée. Après sa garde à vue, un jeune migrant de 15 ans a été déféré au parquet de Paris. Le jeune marocain est soupçonné d'apologie du terrorisme après avoir la mort des policiers.

Les policiers "outrés" par les propos du migrant

Samedi 8 septembre, un migrant de 15 ans s'est rendu eu commissariat du 11e arrondissement de Paris. Sans abri, le jeune homme est venu demander de l'aide aux forces de l'ordre pour trouver un logement. Les policiers lui ont alors obtenu une chambre dans un foyer d'accueil.

Mais c'est une fois sorti du commissariat que le jeune marocain a changé de comportement en crachant son chewing-gum en diraction la stèle commémorative d'Ahmed Merabet, le policier en service abattu par les frères Kouachi en 2015, lors des attentats de Paris.

"C'est une bonne chose qu'il soit mort. Qu'ils crèvent tous ces policiers !" a-t-il lancé en direction de la stèle. Des propos qui ont fortement alerté les policiers, outrés par ces termes. Arrêté et placé en garde à vue pour apologie du terrorisme, il serait prochainement déféré au parquet de Paris, puis jugé.

Ne manquez pas notre page Facebook!