Mardi dernier, un terrible drame s'est joué dans la commune de Bertrix, en Belgique. Un garçon de 13 ans a été retrouvé pendu dans la maison familiale. C'est un "jeu" qui aurait poussé le jeune homme à se suicider. Dans un état critique, il a été héliporté vers un hôpital de Liège. La victime dont le pronostic vital est engagé, est toujours dans le coma.

Une enquête a été ouverte par le Parquet du Luxembourg afin de déterminer les circonstances qui auraient poussé le jeune garçon à mettre fin à ses jours.

Si la piste du harcèlement scolaire a été écartée, il s'agirait d'un challenge morbide sur les réseaux sociaux qui aurait mal tourné.

Pour le moment, peu d'informations ont été révélées au sujet de cette affaire, cependant, ce n'est pas la première fois qu'un tel drame fait la Une des journaux... Quelques semaines plus tôt, le 14 octobre 2018, un collégien de 14 ans s'est également suicidé par pendaison en Bretagne.

René Gattino, le père de la victime, avait d'ores et déjà alerté sur les dangers des réseaux sociaux et notamment ce fameux "Momo challenge". Peu de temps avant sa mort, l'adolescent avait fait des recherches inquiétantes sur le net : "comment se paralyser les jambes ?", "comment se suicider ?". Après la mort du jeune homme, une enquête pour "provocation au suicide d'un mineur" avait été ouverte.

Qu'est-ce que le "Momo challenge" ?

Qui n'a pas déjà vu passer dans son fil d'actualité, l'horrifiant visage cadavérique de cette femme ?

À l'origine, "Momo", c'est la sculpture d'un artiste japonais. Mais depuis l'été 2018, cette sculpture est devenue l'emblème d'un groupe de cyber-intimidation à travers le monde.

Le "Momo challenge" c'est en fait un jeu macabre, qui s'en prend à des adolescents via l'application Whatsapp. Il s'agit de hackers qui récupèrent vos données personnelles et vous menacent de les partager si vous ne réalisez par les défis imposés. Sortir en pleine nuit, sauter d'un balcon, se scarifier... Des défis de plus en plus dangereux, dont l'ultime challenge est le suicide.

La Baleine Bleue

Tout droit venu de Russie, un challenge du même type avait causé la mort de deux jeunes adolescentes âgées de 15 et 16 ans en 2017. Les deux jeunes filles s'étaient jetées du haut d'un immeuble. La "Baleine bleue", c'est le nom de ce jeu qui consiste à relever des défis quotidiens toujours plus morbides, pour finalement se tuer le cinquantième jour.

Le Novaïa Gazeta, un journal russe, avait recensé jusqu'à 130 suicides en six mois en lien avec ce challenge.

En France, une adolescente avait été sauvée de justesse alors qu'elle s'apprêtait à réaliser le dernier défi : se prendre.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite