La plupart des personnes concernées par la perte auditive n’a pas conscience de son état. En effet, une idée reçue selon laquelle la surdité concerne uniquement les personnes âgées persiste. Pourtant, d’autres facteurs rentrent en jeu et touchent toutes les tranches d’âges.

Problèmes d’audition en France : des chiffres alarmants

Les chiffres indiqués par le secrétariat d’État à la santé permet alors de se faire une idée précise de l’état des lieux des problèmes de surdité en France :

7 millions de Français vivent dans un environnement bruyant. Villes, abords d’autoroutes ou d’aéroports : les zones de pollutions sonores sont nombreuses et sont responsables en grande partie des problèmes de surdité.

L’estimation du nombre de malentendants en France est de 5 millions. 2 millions d’entre eux ont moins de 55 ans. La synthèse des personnes contrôlées laisse apparaître les résultats suivants : 6 % des 15-24 ans, 9 % des 20-34 ans et 18 % des 35-44 ans ont subi une baisse d’audition significative.

Les jeunes menacés

Les jeunes entre 15 et 25 ans sont les plus touchés par les risques de surdité. Écouteurs, discothèques, concerts, volume de la télévision important, entre autres, sont des pratiques mettant en grand danger l’audition.

Elles concernent 87 % de cette tranche d’âge. On estime alors que 10 % à 20 % des jeunes sont malentendants, sans compter ceux qui souffrent d’acouphènes et d’hyperacousie.

La « compression » du son par les médias (Radio, Tv, CD, etc.) et les lieux musicaux, en format MP3, par exemple, jouent un rôle important dans la responsabilité de problèmes d’audition. Ce procédé consistant à remonter les niveaux faibles du son à hauteur des niveaux forts de celui-ci expose alors continuellement à un niveau de décibels élevé impactant directement sur la santé auditive.

Ces pratiques provoquent alors des lésions irréversibles qui sont, le plus souvent, ignorées.

Un problème ignoré

Près de 50 % de la population connaît une personne dans son entourage qui entend mal et qui pourtant ne s’en soucie pas, bien que mise en garde. Les raisons de cette ignorance d’un possible problème d’audition sont d’ordre économique et esthétique pour la majorité des Français. 40 % d’entre-eux n’ont d’ailleurs jamais fait tester leur audition.

Bien que les dispositifs pour remédier à cet handicap soient de plus en plus nombreux (prise en charge des soins, discrétion des appareils, tests auditifs en ligne,…), le nombre de personnes concernées par celui-ci ne cesse d’augmenter.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite