Trouver un logement en location est devenu un véritable calvaire. La liste des documents à fournir, des conditions et des exigences des propriétaires n’en finit plus, surtout lorsqu’il s’agit de transactions entre particuliers. La grande majorité des bailleurs demande souvent des garanties solides, dont une personne se portant caution en cas de problèmes d’impayés de loyer.

Publicité
Publicité

Mais comment faire lorsque cela n'est pas possible ? Des organismes spécialisés dans la garantie locative ont vu peu à peu le jour pour répondre à cette problématique.

L’émergence des organismes de caution solidaire

Face aux difficultés grandissantes pour les particuliers à trouver un garant solidaire ou à réunir la somme demandée pour le dépôt d’une caution, des organismes leur venant en aide se sont mis en place. Le groupe Action Logement a été le précurseur en la matière en mettant en place dès 1998 son « avance Loca-pass », permettant ainsi aux particuliers de se voir avancer le montant de leur caution sous forme de prêt à taux zéro remboursable mensuellement.

les exigences des bailleurs a favorisé la création d'organismes solidaires
les exigences des bailleurs a favorisé la création d'organismes solidaires

D’autres se sont engouffrés dans la brèche : Garantme, Youse, Ciléo, …

Le marché des sociétés de garantie solidaire ne cesse de se développer. Leur fonctionnement est simple. Il suffit de constituer un dossier de location classique et si celui-ci est accepté, l’organisme délivre un certificat de garantie solidaire à présenter aux bailleurs. Ce système se présente alors comme étant la solution idéale pour pallier au manque de garant physique et appuyer son dossier locatif.

Publicité

Une solution avantageuse

Le recours à ce type d’organisme présente de nombreux avantages. En effet, le recours à un garant solidaire est primordial pour appuyer le dossier locatif d’un particulier aux revenus faibles. Ainsi, ces sociétés spécialisées apportent la certitude aux bailleurs d’être payés quoi qu’il advienne. Certains se présentent même comme intermédiaire de paiement entre le locataire et le propriétaire. Associés à de grands groupes d’assurances immobilières, ces organismes de garantie locative sont pour les bailleurs un gage de fiabilité.

Enfin, le profil professionnel du particulier ne rentre pas en jeu dans l’attribution d’une garantie locative, seule sa rigueur et sa gestion financière au quotidien sont étudiées et prises en compte. Encore peu connues, ces alternatives tendent à se démocratiser de plus en plus face à un marché immobilier toujours plus exigeant.

Lire la suite