La médecine est constamment en progrès, mais elle est parfois mise au second plan face à des alternatives comme l’homéopathie ou l’aromathérapie. Tandis que de plus en plus de Français se tournent vers des soins parfois plus respectueux de leur corps, une campagne médiatique est apparue sur la Toile pour solliciter le remboursement des soins homéopathiques.

L’homéopathie, cette incomprise

Tout le monde connaît l’homéopathie, souvent pour le mal des transports. Mais au-delà de ça, très peu savent réellement de quoi il s’agit.

L’homéopathie, c’est de la dilution des substances qui, concentrées, provoqueraient les mêmes symptômes que ce dont souffre le patient traité. Si les recherches scientifiques montrent que l’effet de ces traitements est aussi efficace que les placebos, beaucoup de Français continuent à les utiliser. Ainsi, une campagne en ligne intitulée « Mon homéo mon choix » a vu le jour afin de continuer de rembourser les soins homéopathiques pour les personnes faisant le choix de ce traitement.

Une campagne qui est au centre de l’attention aujourd’hui, à l’heure où la dette de la sécurité sociale est dans le collimateur des réformes, c’est un débat important qui se joue.

En effet se joue le dé-remboursement des gélules homéopathiques. Pour beaucoup, il s’agit surtout de respecter le choix des patients quant aux traitements qu’ils décident de prendre.

Les moqueries sur Internet

A l’heure actuelle, la pétition recueille 1600 signatures, insuffisant pour faire pencher la balance. Cette pétition s’appuie sur un sondage réalisé en France qui montre que pour 72% des Français utilisant l’homéopathie, cette dernière a de réels résultats sur la santé. Pour les professionnels de la santé, les chiffres sont différents, 33% des médecins croient en cette alternative.

Des chiffres bancals qui n’incitent pas le gouvernement à reconnaître cette forme de médecine alternative.

Pour les internautes, la question est réglée : il ne faut pas rembourser l’homéopathie. Sur la plateforme Twitter le hashtag #MonHariboMonChoix est dans le top dix de la journée. Derrière les internautes tournent en dérision la demande de la pétition, en déclarant « un haribo est aussi une forme de médicament ». Le problème vient notamment du fait qu’il n’y ait aucune preuve tangible scientifique qui corrobore les vertus et les résultats de l’homéopathie.

Pour eux, c’est ouvrir la porte au remboursement à toutes les formes de médecines alternatives qui existent et creuser d’avantage le trou de la sécurité sociale.

Un débat qui n’est pas prêt d’être conclu donc, puisqu’il s’agit de prendre en compte les besoins et choix d’une partie des Français tout en restant cohérent sur les remboursements. Sans appuis scientifiques, l’homéopathie a de fortes chances de voir son statut changer et assister au dé-remboursement de ses comprimés.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite