La jeune femme, proche d’Emmanuel Macron, vient de faire son entrée au sein du gouvernement ce dimanche 31 mars. Elle prend la suite de Benjamin Griveaux qui souhaite se consacrer à sa candidature pour la municipalité parisienne de l’année prochaine. Ainsi, Emmanuel Macron fait le choix de s’entourer de ses plus proches collaborateurs. Néanmoins, ce choix est vivement critiqué aussi bien par le camp adverse que par l’opinion publique.

Une politique brutale

Le public avait pu découvrir Sibeth Ndiaye lors de la diffusion du documentaire : « Emmanuel Macron les coulisses d’une victoire ».

Néanmoins, depuis son arrivée au gouvernement, la jeune femme a suscité beaucoup de critiques. Issue du mouvement socialiste de Dominique Strauss-Kahn, elle a rejoint le mouvement de Macron à la première heure. Elle commence son parcours en étant conseillère presse pour des proches d’Emmanuel Macron.

Cette Franco-Sénégalaise a pris en mains la communication de l’Elysée. Une politique coup de poing puisqu’elle verrouille toute information pouvant sortir du palais gouvernemental. Elle fait également pression sur la presse lorsqu’elle juge des articles ou des informations mal traités par les journalistes.

L’envie de séparer la presse du gouvernement est d’avantage mise en évidence par le déménagement de la salle de presse plus loin de la cour de l’Elysée. Une action qui n’a pas été bien accueilli par les médias.

Un travail très critiqué

La jeune femme a souvent assumé sa manière de travailler. Dans une interview, elle n’hésite pas à déclarer : « Assumer parfaitement de mentir pour protéger le président. Nous appelons les médias quotidiennement quand on a des divergences d’interprétation. » Le gouvernement s’invite dans le travail des médias jouant avec la ligne de la censure.

Vous l'avez manqué?
Cliquez sur le boutton ci-dessous pour voir les informations que vous ne voulez pas manquer, au moment où elles arrivent.
Femmes

Ajouté à cela des bourdes de communication qui ont entaché la cote de popularité du gouvernement. Notamment l’histoire du sms qu’elle aurait envoyé en parlant de Simone Veil « yes la meuf est dead ». Bien qu’ayant démenti ce sms, il s’avère que ce fait l’accompagne partout ou elle va. En 2018, elle publie sur son compte Twitter une vidéo du Président lors d’une réunion. Dans cette dernière nous pouvons clairement entendre Emmanuel Macron dire « On met un pognon dingue et les pauvres restent pauvres. »

Une figure de la communication qui ne fait pas l’unanimité parmi la population.

Beaucoup ne comprenant pas qu’elle puisse récolter des récompenses malgré son comportement et ses erreurs. Il faudra attendre la fin de l’été pour voir si ce choix a été payant pour le Président et dans le cas contraire, ce dernier prendra une décision pour renforcer la communication présidentielle.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite