La Manif pour tous est un mouvement, à l’origine opposé à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe, qui a été fondé en novembre 2012. Il a connu son "quart d’heure de gloire", notamment avec la présence de Frigide Barjot parmi ses dirigeants, en 2013 en organisant de nombreuses manifestations contre cette réforme sociétale majeure qui est aujourd’hui largement plébiscité par les Français. En avril 2015, la Manif pour tous est devenue officiellement un parti politique.

Publicité
Publicité

Des manifestations contre l’ouverture de la PMA pour toutes

Ancienne chargée de communication de la Conférence des évêques de France puis de la Fondation Jérôme-Lejeune, Ludovine Dutheil de La Rochère, née Mégret d’Étigny de Sérilly, est devenue la figure médiatique de la Manif pour tous, après le départ de son égérie Frigide Barjot, en avril 2013. Néanmoins, elle est très peu connue du grand public.

À l’occasion d’une interview accordée au site web d’extrême droite "Boulevard Voltaire", fondé par Robert Ménard, entre autres, Ludovine de La Rochère a déclaré que son mouvement, opposé à l’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux femmes célibataires et aux couples de femmes homosexuelles, "a organisé de très grosses manifestations par le passé et peut en organiser d’autres très vite si nécessaire".

Publicité

Une menace qui intervient alors que le gouvernement prévoit de présenter son projet de loi cet été. L’ouverture de la PMA à toutes les femmes était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron lorsqu’il était encore candidat à l’élection présidentielle.

Par la même occasion, Ludovine de La Rochère tente bien maladroitement de surfer sur la vague de contestations des "gilets jaunes" que connaît la France depuis plusieurs mois pour tenter de faire reculer le gouvernement d’Édouard Philippe sur cette partie de la réforme de la loi de bioéthique.

Une stratégie plutôt risquée qui pourrait montrer l’essoufflement du mouvement qui réclame toujours l’abrogation de la loi qui a ouvert le mariage et l’adoption aux couples de même sexe en avril 2013.

Un mouvement à bout de souffle qui peine à mobiliser

La Manif pour tous n’a pas réussi à faire reculer François Hollande, alors président de la République, et son gouvernement sur le mariage pour tous, malgré de nombreuses manifestations lors des débats parlementaires, souvent nauséabonds, autour du projet de loi de cette importante réforme sociétale.

Une défaite très amère pour le mouvement qui en avait fait sa principale revendication.

Malgré tout, il peut se féliciter d’une victoire en demi-teinte car sous le précédent quinquennat la PMA n’a pas été ouverte à toutes les femmes, alors qu’elle était prévue. François Hollande et son gouvernement, excédés par les nombreuses manifestations organisées par la Manif pour tous, ont manqué de courage et de persévérance. Il faut le reconnaître.

La dernière manifestation du mouvement remonte à 2016.

Publicité

Un échec cuisant puisqu’elle n’avait réussi qu’à attirer 24 000 participants, selon la police, et 200 000, selon les organisateurs. Le mouvement peine désormais à mobiliser les foules massivement. Il ne peut compter que sur son noyau dur. De plus, l’ouverture de la PMA à toutes les femmes est, selon les sondages, une mesure à laquelle les Français sont largement favorables. En décidant de battre à nouveau le pavé, la Manif pour tous risque fortement de montrer au grand jour le véritable impact dont elle bénéficie auprès de la société française.

Publicité

Cela risquerait bien de précipiter son déclin inéluctable

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite