Le vendredi 10 janvier, l'humoriste et chansonnier Frédéric Fromet a interprété une chanson intitulée "Jésus est pédé" au cours de l'émission "Par Jupiter", animée par Charline Vanhoenacker et diffusée sur les ondes de la radio publique France Inter. En guise d'introduction, Frédéric Fromet a indiqué qu'il faisait écho à la décision d'un juge brésilien qui a interdit à Netflix de continuer à diffuser la série humoristique "La Première Tentation du Christ", où Jésus semblait entretenir une relation homosexuelle.

La Cour suprême du Brésil a finalement donné raison à Netflix qui peut à nouveau diffuser ce programme en toute légalité.

La chanson de Frédéric Fromet a provoqué un véritable tollé et une indignation générale auprès de nombreux chrétiens, en particulier chez les catholiques et les évangéliques. Il convient de rappeler que le délit de blasphème n'existe plus en France.

Une chanson homophobe ?

Quelques jours plus tard après le "bad buzz", la directrice de la radio publique France Inter et le chansonnier Frédéric Fromet ont présenté leurs excuses.

Mais la polémique est toujours d'actualité. De nombreuses personnes LGBT ont été choquées par cette chanson en raison de ses paroles crues et considérées comme étant homophobes. Il suffit de l'écouter attentivement pour s'en apercevoir.

Le Comité Idaho France, une association LGBT qui est à l'origine de la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie, célébrée chaque année le 17 mai dans de nombreux pays, a décidé de saisir la justice et de porter plainte contre France Inter et Frédéric Fromet pour "homophobie".

Alexandre Marcel, son charismatique et dynamique président, qui est un habitué des plateaux de télévision, s'est dit "choqué" par les "jurons homophobes" que cette chanson très controversée contient. Il estime que "l'humour ne saurait être la bonne excuse pour faire la promotion de l'homophobie".

Alexandre Marcel, un vrai militant contre l'homophobie

Alexandre Marcel, le président du Comité Idaho France, est un vrai militant contre l'homophobie.

Il est connu pour son franc-parler. Il n'est pas de ceux qui hurlent à l'homophobie lorsque ce n'est pas le cas. En 2013, l'année où le mariage et l'adoption ont été ouverts aux couples de même sexe en France, il a créé le "buzz" en mettant Christine Boutin face à ses contradictions lors d'une émission diffusée sur la chaîne de télévision "LCP". L'ancienne ministre du Logement de Nicolas Sarkozy, connue pour ses positions conservatrices au sujet de l'homosexualité, avait même perdu son sang-froid.

Le président du Comité Idaho France n'a pas l'habitude de saisir la justice et de déposer plainte lorsque la situation ne lui semble pas le mériter.

A ce jour, on ignore si d'autres associations LGBT saisiront la justice contre France Inter et le chansonnier Frédéric Fromet. Peu importe. La justice devra se prononcer sur le caractère homophobe ou non de la chanson de ce dernier, même sous couvert de l'humour.

Ne manquez pas notre page Facebook!