La pandémie de Coronavirus fait rage dans le monde entier et de nombreux pays se retrouvent dans une situation dramatique. Si la Chine sort la tête de l'eau et a levé le confinement de la ville de Wuhan, point de départ de la propagation du Covid-19, de nombreux pays européens sont loin d'être tirés d'affaire. L'Italie et l'Espagne sont les premiers à être entrés en confinement en Europe et ont été suivis par la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et toute l'Europe. En France, il se murmure que la fin du confinement serait entre mi et fin mai. On demande aux Français de ne pas aller en vacances à l'étranger mais de les passer en France pour soutenir l'économie du pays.

D'ici à la sortie du confinement, la France a commandé de nombreux masques qui vont être livrés d'ici la fin du mois de juin, selon le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

La France demande de l'aide à la Chine

Deux milliards, c'est le nombre de masques que la France a commandé à la Chine pour se protéger du coronavirus. S'ils ne semblaient dans un premier temps pas nécessaires, ils pourraient l'être prochainement pour permettre aux citoyens du monde de sortir et reprendre une vie presque normale. Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères, a annoncé qu'un pont aérien allait être mis en place permettant une série de vols entre la Chine et la France pour que les masques soient livrés.

Il faut dire qu'en surface, les pays du monde entier jouent l'unité et manifestent un certain soutien entre les uns et les autres. En surface seulement parce que pour avoir des masques, tous les coups sont permis. En effet, des pays ont saisi des cartons de masques qui ne leur étaient pas destinés, d'autres achètent plus cher des masques sur le tarmac d'aéroports.

La Chine est aujourd'hui le premier producteur de masques.

"Cette pandémie doit permettre un sursaut "

S'il est difficile de savoir quand la situation sera de retour à la normale, on espère qu'une prise de conscience générale fera son effet. Le coronavirus fait de nombreuses victimes. Avec un ralentissement de l'économie, les émissions de gaz à effet de serre n'ont jamais été aussi basses, le ciel n'a jamais été aussi bleu, l'air n'a jamais été aussi pur.

Le ministre Jean-Yves Le Drian espère que des leçons seront tirées de cet épisode tragique et que le monde "ne repartira pas comme avant", a-t-il déclaré.

Les dirigeants devront prendre des mesures fortes pour refonder des relations profondes avec leurs citoyens mais aussi entre les pays du monde. Si cette pandémie est arrivée une fois, elle pourrait frapper à nouveau. Pour rappel, c'est en restant chez soi qu'on sauve des vies. La crise liée au coronavirus est loin d'être terminée.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!