Le monde tourne au ralentit et de nombreuses industries dites non essentielles sont à l'arrêt complet. La crise du coronavirus n'épargne personne et les citoyens du monde sont invités à rester chez eux. En France mais aussi partout en Europe, la population fait son maximum pour ne plus sortir. Néanmoins, le commerce sur internet fonctionne toujours et certains sites de livraison comme Amazon restent ouverts. Les livreurs sont au front pour assurer la livraison de certaines commandes. Si on parle souvent des risques pris par le personnel hospitalier, des caissiers ou autres, les livreurs aussi en un sens prennent des risques.

Aujourd'hui, une grande partie d'entre eux tirent la sonnette d'alarme, ils poussent clairement un coup de gueule en demandant aux gens de ne commander que des choses utiles: "S’il vous plait ! Arrêtez de commander des choses non essentielles !". Un message qu'ils espèrent sera rapidement entendu.

Se faire livrer oui, mais uniquement des choses utiles

Avec le confinement, les pertes humaines sont importantes, trop importantes même. En Italie et en Espagne la situation est difficilement contrôlable, en France et au Royaume-Uni le pic de contamination devrait être atteint dans quelques jours, dans quelques semaines. Pour la consommation c'est un peu la même chose, même s'il est difficile les mettre sur un même pied de comparaison.

Les sites de livraisons et de commerces en ligne n'ont jamais reçu autant de commandes. Certains livreurs, toujours en activité tirent la sonnette d'alarme. Ils expliquent que pour toute commande passée, ce sont de nombreuses personnes qui travaillent. De la préparation d'une commande à la livraison de cette dernière des personnes travaillent dans des entrepôts étant en contact avec d'autres mais aussi en étant en contact avec du papier et des cartons.

Les livreurs mettent leur vie en danger pour nous apporter nos commandes

"Nous, les livreurs, on continue à se mettre en danger en collectant les paquets dans des entrepôts bondés", déclare un livreur qui s'est confié au Tribunal du Net. "Arrêtez de commander des choses non essentielles'", a-t-il rajouté.

Globalement, les livreurs comprennent qu'avec un grand nombre de magasins fermés, il est important d'assurer les livraisons. Néanmoins, tout comme avec les mesures de confinement, il est important de commander que des produits de première nécessité. Les livreurs ne contestent pas ces derniers mais plutôt les autres livraisons. Des vêtements, au gadget en passant par des achats non urgents, il préférable d'attendre avant d'acheter. Compte tenu des nombreuses restrictions des commandes non essentielles peuvent passer avant des commandes essentielles. Une nouvelle fois, pour vaincre le coronavirus un comportement citoyen est recommandé.

Ne manquez pas notre page Facebook!