Nager vous manque certainement. Tout comme les bars, restaurants et bien d'autres infrastructures, la piscine étant un lieu couvert, elle est également fermée jusqu'à nouvel ordre. Pas facile de rouvrir une piscine avec des conditions sanitaires pareilles.

Mais le gouvernement a quelque peu changé son fusil d'épaule, et envisage de faire un test à compter du 2 juin pour les départements verts si l'évolution de l'épidémie ne se dégrade pas.

S'il faut tout de même tenir compte d'une potentielle seconde vague d'épidémie de Coronavirus en France, il n'en reste pas moins que la vie doit reprendre son cours.

Le haut conseil de santé récemment interrogé sur le sujet a proposé un protocole strict à suivre pour une réouverture en toute sécurité des piscines.

Ces règles sanitaires seront avant tout testées dans une vingtaine de piscines "laboratoires" sélectionnées par le ministère des Sports.

Quel protocole sera mis en place ? Tout le monde peut-il se rendre à la piscine ? Dans quelles circonstances ? On vous dit tout !

Chacun son créneau de piscine

Avant, vous pouviez vous rendre à la piscine sur tous les créneaux ouverts au public. Les autres moments étaient réservés aux scolaires et aux cours de natation.

Maintenant, il faudra réserver son créneau de piscine en ligne et à l'avance, pour profiter d'une session d'une heure et demi de piscine. Bien sûr, vous devrez compter le déshabillage et l'habillage dans ce créneau.

Les nageurs seront alors équipés d'un bracelet bleu, jaune ou vert selon l'heure d'arrivée.

Il permettra aux surveillants de baignade de rappeler l'heure de départ de chacun d'entre vous. Mais également de faire attention à ce qu'un nageur ne s'amuse pas à rester plus longtemps que son heure et demi attribuée.

Un bassin pour douze

Le système des bracelets et des créneaux permet de réduire considérablement le nombre de personnes présentes au sein de la piscine.

En effet, en réservant, les premiers nageurs pourront se rendre compte que 12 créneaux seront disponibles pour l'heure et demi. Ainsi, une fois dans l'eau tous les nageurs auront un espace de 2 mètres carrés pour eux.

C'est également un moyen pour les centres aquatiques de gérer l'affluence dans les vestiaires. Si les collectifs resteront fermés, des cabines individuelles seront disponibles. Quant aux casiers, un sur deux sera condamné.

Qu'est-ce qu'on ne pourra plus faire à la piscine ?

  • Plus de jeux et de partage de matériel : frites, planches, ballon, etc. ne seront plus prêtés pour le moment.
  • Les douches seront condamnées : il faudra bien évidemment se laver les mains avant d'entrer dans l'eau. Cependant, il faudra prendre votre douche chez vous.
  • Plus de sèche-cheveux : malgré le bonnet, il n'était pas de trop de pouvoir se sécher les cheveux en sortant de l'eau. Terminé. Les sèche-cheveux seront retirés afin que personne n'y touche.
  • Pataugeoires fermées : si vous espériez emmener votre petit bout à la piscine, il n'en n'est rien. Les pataugeoires seront fermées pour le moment.
  • Jacuzzis, sauna, etc. fermés : vous ne pourrez pas profiter d'un moment détente tout de suite. Tout ce qui ne concerne pas le bassin principal sera fermé jusqu'à nouvel ordre.

Maîtriser la propagation du virus dans l'eau des piscines

Si aucune étude n'a prouvé que le COVID-19 pouvait survivre dans l'eau, il n'en reste pas moins que les spécialistes se veulent très prudents.

Une seconde vague pourrait être fatale pour la France. Les personnels soignants sont éreintés et se remettent lentement d'une période difficile.

Ainsi, l'application de ces règles strictes est indispensable au bon fonctionnement de la réouverture de toutes les piscines. Si les mesures ne sont pas appliquées ou pas applicables, alors il n'y aura pas de réouverture.

C'est pourquoi, il y aura d'abord un test sur une vingtaine de piscines. Si le test est concluant, nous pourrons peut-être espérer la réouverture des piscines pour l'été. Mais bien sûr, les conditions sanitaires seront toujours de rigueur.

Par ailleurs, il est évident que les piscines seront traitées chaque jour en conséquence afin de ne pas mettre en danger les prochains usagers.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!