Le projet "Référendum pour les Animaux" vient d’être enclenché au début du mois de juillet 2020 par plus de 62 personnalités françaises parmi lesquelles Alessandra Sublet, Juliette Binoche, Pierre Niney, Stéphane Bern, Nagui, Sonia Rolland, Pascal Obispo, Cauet ou encore Valérie Damidot. Ces stars se joignent à de nombreuses associations de défense des animaux comme L214, la Ligue de protection des oiseaux ou encore la SPA pour obtenir une réaction parlementaire et l’avis des Français sur ce référendum qui porte sur le droit des animaux. De grands patrons comme Xavier Niel (Free) ou encore Jacques-Antoine Granjon, (PDG du site d'e-commerce Veepee) défendent ce projet, de même que des journalistes comme Hugo Clément qui est très impliqué dans la cause animale.

6 mesures concrètes pour les animaux

Parmi les points abordés par ce projet de référendum figurent six mesures concrètes :

  • L’interdiction de l’élevage en cage
  • L’interdiction de l’élevage des animaux pour obtenir leur fourrure
  • La fin de l’élevage intensif
  • La fin des chasses traditionnelles des animaux
  • L’interdiction de spectacle avec des animaux sauvages
  • L’arrêt total des expérimentations animales si une alternative peut être choisie

À l'origine de ce référendum

C'est une démarche qui compte bien impliquer les citoyens pour la protection des Animaux. Les récents évènements liés à la crise sanitaire inédite du Covid-19 devraient permettre d'obtenir un bon nombre de réactions concrètes. Dans l'objectif de faire avancer la cause animale, le Référendum d’Initiative Partagée (RIP) a été lancé le 2 juillet dernier sous l’impulsion de ces célébrités mais également de plus de 120 parlementaires qui soutiennent ce projet.

Pour qu’un référendum puisse se tenir, il faut normalement le soutien de plus de 185 députés et sénateurs. Ensuite, le Conseil constitutionnel devra vérifier la conformité du texte avec la Constitution française. Interviendra alors le ministère de l’Intérieur qui sera chargé d’ouvrir le recueil des soutiens.

En effet, 4,7 millions de signatures seront nécessaires sous une durée précise de neuf mois, ce qui correspond à 10% de la population électorale du pays. C’est à ce moment précis que cette proposition de loi pourra être soumise au référendum.

Vers une participation record ?

Cette proposition intervient après qu'un projet de loi sur les abandons des animaux ait été évoqué dans les médias.

Plus que jamais, les citoyens de cette planète veulent garantir à leurs animaux de compagnie les mêmes droits que les humains.

D’après les premières constatations sur les réseaux sociaux, l’opinion publique semble être particulièrement attachée à cette question et nous pourrions bel et bien assister à une participation record. Récemment, un sondage a été réalisé par l’institut Ifop et permet de constater que 73% des Français seraient prêts à ce que ce référendum soit organisé. En réalité, ce sondage confirmerait ainsi que des millions de personnes seraient attachés à ce que le débat sur le droit des animaux se tienne enfin en France.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!