Polly Wheaton n'ira plus jamais faire ses courses du côté de Lidl, c'est certain. Il faut dire que ce qui est arrivé à la maman pourrait traumatiser plus d'une personne. En effet, la jeune anglaise a fait une découverte un peu spéciale dans une boîte de sauce bolognaise vegan. Selon les informations de nos confrères du Mirror, il s'agirait ni plus ni moins que d'une tête de lézard. Explications.

Une découverte horrifiante

Alors que Polly Wheaton se rendait dans un magasin Lidl pas loin de chez elle, elle ne s'imaginait pas vivre ce qu'elle a pu vivre quelques heures plus tard. En effet, elle avait pour but de chercher pour ses filles jumelles Isabelle et Megan, 20 ans, une bolognaise vegan.

Mais alors qu'Isabelle atteignait les dernières bouchées de son assiette, elle était horrifiée de trouver ce qui ressemblait à la tête écailleuse du reptile dans sa nourriture : "C'était traumatisant - ma fille ne peut toujours pas manger correctement après cela. Il ne s'agit pas d'être végétalien, personne ne veut trouver cela dans leur nourriture, qu'ils mangent de la viande ou non. Le fait que nous ayons trouvé un animal exotique dans notre alimentation au milieu d'une pandémie mondiale est choquant" a notamment déclaré la maman.

Il faut dire qu'en plus, Polly Wheaton ne faisait que très rarement ses courses dans ce genre de magasin, mais depuis le coronavirus, c'était plus simple et plus calme : "Je ne fais habituellement pas de courses à Lidl. Mais depuis le coronavirus, j'ai trouvé que c'était le supermarché le plus pratique et le plus calme".

Mais c'est terminé, la jeune maman est catégorique : "je n'y retournerai certainement pas". Au moins c'est clair, net et précis.

Le magasin Lidl s'excuse

Polly Whaeton explique qu'elle est assez contrariée par l'enseigne, qui n'a pas eu de réaction comme elle l'espérait. En effet, selon la maman d'Isabelle (qui a découvert la tête de lézard), elle a toujours du courir après le magasin pour demande une explication.

Et quand elle appelait, on lui disait toujours la même chose : "L'équipe des plaintes est en train de faire des investigations". D'après elle, il ne faudrait pas faire six semaines de blabla, mais il aurait fallu tout de suite mettre le produit de côté.

Finalement, selon le Mirror, un porte-parole du supermarché allemand s'est exprimé récemment et a présenté ses excuses: "Nous avons été très désolés d’entendre parler de cette affaire et nous tenons à nous excuser sincèrement pour toute détresse que cela aurait pu causer".

Suite à la plainte, une enquête interne est en cours du côté de magasin, mais pour le moment, aucun rappel de ce produit n’aurait été demandé par l'enseigne. Affaire à suivre.

Ne manquez pas notre page Facebook!