Si vous avez déjà été en village camping, c’est probablement grâce à cette société que vous avez pu rester connecté. Osmozis permet d'accéder à internet dans 1200 centres de vacances en Europe. Cette entreprise montpelliéraine offre également des solutions innovantes pour équiper les campings notamment dans ce contexte de COVID-19 où les gestes barrières sont toujours recommandés par les autorités sanitaires.

À l’origine de cette société qui compte plus de 70 salariés deux co-fondateurs, tous deux ingénieurs de formation : Yves Boulot et Gérard Tremblay, rejoints ensuite par Rémi Soulage, un Docteur en systèmes automatiques et microélectroniques.

Pour en parler avec Blasting News, le directeur général d'Osmozis, Yves Boulot, répond à nos questions :

Depuis 10 ans, vous évoluez sur le marché de l’accès Internet sans fil dans les centres de vacances en Europe, on peut dire que vous vous êtes imposés dans ce milieu ? Comment avez-vous eu l’idée de créer Osmozis ?

La première genèse d’Osmozis, c’était un produit technologique il y a quinze ans pour faire du wifi en extérieur. On s’adressait à l’époque à des utilisateurs de PC. Le wifi sur smartphones et tablettes n’existait pas encore. Étant originaire de Clapiers, on expérimentait nos premiers prototypes dans des campings et nous sommes arrivés dans le secteur de l’hôtellerie de plein air un peu par hasard.

Il y a près de 10 000 campings en France et c'est un milieu où l’on communique beaucoup donc nous avons pu bénéficier du bouche-à-oreille pour trouver les 600 premiers clients.

Vous proposez depuis 3 ans un service d’ouverture de serrures sans contact, qui se déverrouillent grâce à un bracelet, pourquoi avoir pensé à un tel système ?

La problématique d’un camping, c’est que vous avez des rotations le samedi avec 70% des mobile-homes qui changent de mains pendant la saison haute. Un calvaire pour les patrons de camping car pour 500 mobile-homes vous vous retrouvez avec 1000 clés sur un tableau. Une grosse problématique avec les files d’attente, les pertes des clés etc.

Ces types de serrures existent dans l’hôtellerie traditionnelle depuis plus de vingt ans. Mais dans un camping, la serrure n’est pas reliée à un réseau. Donc il a fallu innover pour dématérialiser les clés avec soit un code, soit un bracelet à chaque utilisateur. Lorsque la personne quitte l'établissement, elle n'a pas besoin de rendre la clé, la gestion est simplifiée.

Comment avez-vous été confronté à cette crise du COVID-19 depuis mars ?

En dehors de la grosse hésitation de nos clients, c'est-à-dire les patrons de campings, la société n’a pas ralenti. L’activité commerciale a été différée mais nous avons toujours installé des caméras, de serrures etc. Nous avons continué de travailler, la crise n’a pas été très contraignante pour nous puisque nous sommes dans des activités de plein air sans avoir à prendre de risques.

Évidemment, toute la recherche & développement s’est réalisée en télé-travail mais nous n’avons pas eu beaucoup recours au chômage partiel.

À l’heure où 71% des Français disent vouloir rester en France cet été, connaissez-vous une hausse de votre activité ?

Pour les patrons de campings, des retards ont été comblés par cette consigne du gouvernement de partir en France. Nous saurons réellement si cet impact a été aussi important que ce qui est envisagé d’ici la fin du mois d’août.

Comment envisagez-vous l’avenir après cette crise sanitaire ?

Même s’il y a un ralentissement, cela ne devrait pas impacter notablement notre activité.

Concernant nos perspectives, nous travaillons sur un produit qui permettra de mesurer en temps réel l’eau et l’électricité.

Les fluides et l’énergie représentent le troisième poste d'un budget de camping après le personnel. On sait qu’une fuite peut donc rapidement devenir dramatique. Notre produit peut donner des statistiques aux mobile-homes et permet de détecter ces fuites. Au-delà de cela, on pourra par exemple partager des données en temps réel de l’impact sur l’environnement de chaque utilisateur dans une démarche d’un établissement éco-responsable.

Ne manquez pas notre page Facebook!