Le "Penaltygate" a littéralement enflammé la toile ces derniers jours, pour le plus grand bonheur des journalistes. L'affaire est reprise, commentée, remodelée et souvent exagérée, faisant ainsi naître les rumeurs les plus folles. Ainsi, le quotidien catalan Sport titrait carrément "Neymar exige le départ de #cavani"...

La sphère médiatique s'enflamme tout autant autour d'un éventuel transfert de l'attaquant Uruguayen, qui intéresserait vivement certains cadors européens. En effet, selon le Daily Star, Edinson Cavani aurait été proposé au Real Madrid, mais l'information n'a été confirmée ni par la direction madrilène [VIDEO], ni par son entraîneur Zinedine Zidane.

Le Daily Mail, quant à lui, annonce le départ de l'Uruguayen à Chelsea, voire à Everton. Il y a à boire et à manger.

La piste la plus sérieuse reste l'Atletico Madrid. On sait depuis maintenant quelques temps que le profil d'El Matador intéresse fortement les Colchoneros. Ses appels incessants dans la profondeur et sa capacité à courir dans tous les sens pendant quatre-vingt dix minutes correspondrait parfaitement à la philosophie de jeu mise en place par Diego Simeone. Le compatriote d'El Matador Diego Godin ferait d'ailleurs pression sur son entraîneur pour qu'il tente de s'attacher les service du goleador, qu'il tanne déjà lors des rassemblements de l'équipe nationale uruguayenne pour qu'il le rejoigne à l'Altletico.

Cavani, l'antistar par excellence ?

Depuis son arrivée au #PSG, Edinson Cavani ne fait pas beaucoup parler de lui s'agissant des affaires extrasportives.

Quand on entend son nom, en général, c'est qu'il y a but. Sauf quand on essaye de lui chiper le ballon pour tirer un penalty, ça il n'aime pas. Il a été élu meilleur joueur de #Ligue 1 par ses pairs l'an passé, mais semble quelque peu effacé dans la vie du groupe. Jamais on ne mentionne son nom lorsqu'on évoque les cadres du vestiaire parisien.

Ça fait pourtant quatre ans maintenant qu'il évolue au club de la capitale, et on a jamais entendu parler d'un quelconque problème de comportement [VIDEO]. El Matador est simplement une machine à enfiler les buts, il est nature, non tatoué, peu présent sur les réseaux sociaux et ne s'est pas rendu chez le coiffeur depuis son passage au Danubio FC. Cavani, c'est l'antistar par excellence, une machine de guerre conçue pour scorer et dévouée corps et âme au collectif. Il serait bien triste pour le PSG de perdre une telle pépite.