En août dernier, la Tour Eiffel s'est illuminée pour lui. Rien que ça. Certains y trouveront à redire mais sur la planète football, c'est un minimum. Présentation en fanfare au Parc des Princes, stades à guichets fermés, rupture de stock de ses maillots dans tous les points de vente, non Neymar n'est pas un joueur comme tout le monde. C'est une véritable star. Une star dont le Paris Saint Germain avait besoin dans sa quête de reconnaissance. Il est le 3e meilleur footballeur du monde des temps modernes derrière Lionel Messi (FC Barcelone) et Cristiano Ronaldo (Real Madrid). Sauf que ces deux génies du football entament leur fin de carrière. Neymar - lui - n'a que 25 ans.

La face cachée

L'attaquant parisien Neymar est un des princes du football. Il est le roi de la communication. A seulement 25 ans, il connaît déjà tous les rouages, se sent à l'aise et s'en amuse : médias, sponsors, supporters. Son comportement face caméra entretien cette image lisse qui fait vendre et fait de lui le "gendre idéal". Sauf qu'on ne devient pas champion, star et génie du football sans un minimum de caractère et de personnalité. Seuls les amoureux du ballon rond connaissent vraiment le Neymar qu'on ne voit pas. Les autres - simples spectateurs comme supporters naïfs - se sont laissés adoucir voire endormir par les nombreuses images et situations médiatiques de ces dernières semaines.

Beaucoup ont découvert la personnalité de Neymar dimanche soir lors du choc au sommet de la 6e journée de Ligue 1 entre le PSG et l'Olympique Lyonnais au Parc des Princes.

Une "chamaillerie de collégiens" pour savoir qui de Neymar ou d'Edinson Cavani doit tirer les coups de pieds arrêtés qui se termine par l'affaire du penaltygate [VIDEO] et ou encore en Une du journal l'Equipe (Le Clash).

Des antécédents

Neymar n'en est pas à son premier coup d'essai. En 2010, lors de son passage à Santos, il est le tireur officiel de penaltys de son équipe mais son entraîneur demande à un autre joueur de tirer. S'ensuit un conflit sur le terrain et la star brésilienne insulte son coach. Neymar sera sanctionné de 2 matchs de suspension mais son entraîneur sera licencié. Début 2015, Neymar veut s'en prendre physiquement à un supporter de Manchester City. Les stadiers interviendront pour éviter que l'altercation n'aille plus loin. L'année suivante, face à Valence, Neymar insulte son coéquipier Jordi Alba et finit par mettre une claque à Antonio Barragan et lui jeter une bouteille.

Ces incidents mettent en lumière le caractère de la star brésilienne. Alain Roche - ancien joueur et dirigeant du PSG - pense que Neymar fait passer ses statistiques personnelles avant ses coéquipiers : "il a du caractère et c'est logique. On n'arrive pas à ce niveau sans en avoir. Mais il vit aussi par les stats et ça, ce n'est pas collectif."

Soyons lucides.

Ces événements arrivent chaque week-end sur les terrains du monde entier. La tension naissante entre Neymar et Edinson Cavani a fait le tour de la planète en 48 heures pour une seule raison. Parce que c'est Neymar. Parce que c'est le PSG. A Unaï Emery (incompétent pour gérer la situation selon certains [VIDEO]) et au PSG donc de trouver la solution pour continuer sa marche en avant de manière sereine.