Partout dans le monde le nom de Marcelo Bielsa est connu comme celui d'un professeur, d'un tacticien hors-pair qui a inspiré une nouvelle génération d'entraîneurs à succès ! Il est également connu comme "le fou", un homme capricieux, exigeant et complètement imprévisible. En juillet 2016, la Lazio de Rome a d'ailleurs fait les frais de ses frasques ! Du côté de Lille, on le voyait comme celui qui rapporterait la lumière, comme celui qui enflammerait les terrains de ligue 1 grâce à son jeu collectif et technique. [VIDEO]

Deux mois plus tard...

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

eh bien, les chiffres parlent d'eux-mêmes en sa défaveur : dix matchs joué, trois matchs nuls, six défaites et une malheureuse victoire pour un total de six points. Aujourd'hui dix-neuvième à trois points de Metz, la lanterne rouge, le LOSC peut déjà renoncer ses ambitions de titre ou de campagne européenne [VIDEO].

Par le passé, certains clubs mal classés se distinguaient pas une entente collective très satisfaisante, on se souvient du Lorient de Christian Gourcuff, relégable mais agréable à voir jouer.

Le LOSC de Bielsa, disons que... c'est autre chose. Le jeu proposé par les joueurs semble réellement sans grande inspiration, sans la folie tant espérée. En gros voir un match de Lille c'est un quelque sorte une purge, tout amateur de beau Football qui se respecte ressentirait haut-le-coeurs et maux de ventre face au spectacle proposé. Si vous pensez que c'est exagéré, replongez-vous dans le dernier match opposant le LOSC aux Girondins de Bordeaux... Convaincus ?

Bielsa, révolutionnaire et peut-être très gourmand !

A son arrivée, le très exigeant entraîneur argentin s'est pourtant approprié sa nouvelle équipe et tout changé. De nombreux cadres ayant faits les beaux jours du LOSC ont été débarqués. Rio Mavuba, Eric Bauthéac, Sébastien Corchia ou encore Nicolas De Préville ont, par exemple, fait leur valise.

Par cette démarche on sentait l'envie du club de repartir sur de nouvelles bases, avec une équipe plus jeune. Mais n'est-ce pas là le problème ? A trop vouloir tout changer le LOSC ne s'est-il pas exposé à un danger trop important ? Pourtant très techniques et pratiquement tous plein d'avenir, les joueurs de Lille semblent incapables de s'entendre afin d'exprimer le fond de jeu qu'ils devraient avoir. Ceci nous amenant alors à nous interroger, à douter du projet mis en place à l'arrivée du technicien argentin.

Défait ce dimanche par un but à zéro face à l'Olympique de Marseille, "el loco" est désormais plus que sur la sellette, ses jours sur le banc nordiste seraient comptés. Le board du LOSC, sous pression, pense fortement à le licencier. Mais franchement, voir Marcelo Bielsa s'avouer vaincu et s'en aller sans faire de vague, ni parler de lui relève de la fantaisie pure ! Complètement entêté, le natif de Rosario ne compte en aucun cas abandonner son poste. Attention, il réclamerait, en cas de renvoie, la somme exorbitante de quatorze millions d'euros, 14 millions ! C'est un peu élevé pour à peine quatre mois de travail, une dix-neuvième place, six buts inscrits et quinze encaissés.

Un peu coincés, les Dogues se devront soit attendre que la sauce Bielsa prenne bien, soit débourser la somme demandée. De quoi mettre l'ambiance et remonter le moral de tout le monde au club, on a hâte !