Les Bleus ont battu la Bulgarie hier soir (1-0). L'équipe de France est attendue de pied ferme mardi 10 octobre 2017 au Stade de France contre la Biélorussie afin de valider son billet pour la Coupe du Monde russe. Les Français étaient repassés en seconde position de son groupe A, dépassés de deux points par la Suède après sa victoire écrasante contre le Luxembourg (8-0), une heure avant le coup d'envoi. La France devait donc s'imposer hier soir en Bulgarie pour regagner sa place de leader !

Une histoire déjà bien chargée !

Si ce match faisait peur, c'est que la France a vécu un mauvais souvenir contre la Bulgarie en 1993, alors que tous les éléments étaient réunis pour que les Bleus se qualifient pour le Mondial 1994.

Mais les Bulgares se sont finalement imposés au Parc des Princes (2-1) privant la France de son ticket pour la Coupe du Monde aux Etats-Unis. Une des défaites les plus cruelles de l'histoire de l'équipe de France ! En conférence de presse, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a tenu à se concentrer uniquement sur le match à venir sans évoquer ce cauchemar contre la bande d'Emil Kostadinov.

Les Bleus sous pression

Si le match aller s'est bien déroulé avec une victoire de 4 buts contre 1, l'équipe de France appréhendait cette rencontre à Sofia, d'autant que les Bleus n'étaient pas au complet. En effet, Layvin Kurzawa, l'arrière gauche numéro un de l'équipe a déclaré forfait. Idem pour Laurent Koscienly, le patron de la défense tricolore, remplacé par Samuel Umtiti à cause d'une blessure, mais également pour Paul Pogba, remplacé par #Blaise Matuidi, le milieu de terrain de la Juventus de Turin qui a énormément progressé sur le plan offensif.

Toutefois, les Bleus ont abordé ce match crucial avec un trio puissant formé par Olivier Giroud, Antoine Griezmann, et le jeune prodige Kylian Mbappé dans le but de forcer le verrou bulgare. Pour cela, Deschamps avait fait des choix forts avec le retour au 4-3-3.

Une victoire mitigée

Les supporters français prédisaient tous une large victoire des Bleus, et rapidement, les joueurs leur donnent raison dès la troisième minute grâce à Blaise Matuidi qui ouvre le score d'une frappe dans un angle fermé ! Ce sera son neuvième but avec les Bleus. Mais ceux qui se souviennent dès qualifications difficiles de l'équipe de France restent prudents. Dans ce bar lillois, deux supporters livre aux journalistes de CNEWS : "Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. On va y aller petit à petit, mais on va les battre !"

Même si la première période fut largement maîtrisée par l'équipe de France avec plusieurs occasions, une frayeur a tout de même fait trembler la France lorsque Lloris a mal renvoyé un ballon à la 37ème minute.

Toujours côté bleu, la seconde période fut bien plus décousue avec la perte sur blessure de la sentinelle N'Golo Kanté remplacé par Rabiot à la 34ème minute. La nervosité des Bleus est palpable...

Jusqu'au coup de sifflet final à 22h35, la France entière sera crispée et les supporters semblent être loin d'être convaincus par leur équipe. "La France a fait encore une fois le minimum... Il va falloir remettre les bons joueurs aux bons postes si on compte remporter la Coupe du Monde" confie l'un d'eux.

Didier Deschamps est désormais le sélectionneur avec le plus de victoires à la tête de l'équipe de France (42). Prochain rendez-vous au Stade de France mardi prochain contre la Biélorussie avec un impératif : gagner ou faire aussi bien que la Suède (qui se déplacera aux Pays-Bas) afin de terminer sur une bonne note cette campagne de qualification. Prudents, les supporters préfèrent attendre cette rencontre afin de valider, eux aussi, leur billet d'avion pour le Mondial en Russie. #Mondial 2018 #Equipe de France