Le choc très très attendu de la dixième journée de Ligue 1 n'aura pas déçu les amateurs de Football hier soir. Fort de sa victoire par quatre buts à zéro mercredi soir face à Anderlecht, le PSG arrivait au Stade Vélodrome en position de leader. Invaincu jusqu'ici, le club francilien tenait à continuer sur sa lancée. C'était sans compter sur la motivation des hommes de Rudy Garcia victorieux au cours de la semaine du club portugais de Guimarães. La confiance des deux clubs rivaux donne la promesse d'un rencontre électrique, riche en étincelles.

L'automne s'installe mais à Marseille il fait chaud, le vélodrome est bouillant au moment du coup d'envoi donné par les locaux.

Les supporters olympiens donnent de la voix alors que les parisiens ont la possession du ballon. Les échanges stériles du duo à quatre cent millions Mbappé - Neymar [VIDEO] ne créent que de timides occasions çà et là. Bien en place, les marseillais en confiance repoussent les tentatives adverses et se payent même le luxe de prendre l'avantage à la seizième minute. Seul aux trente mètres, la recrue estivale Luiz Gustavo trompe Alphone Areola d'une magnifique frappe lourde et flottante, l'OM mène 1-0, le vélodrome est déchaîné. Pris au dépourvu et piqués dans leur orgueil, les hommes d'Unai Emery se lancent à l'assaut des buts de Steve Mandanda. Cavani à la vingtième, servi par Layvin Kurzawa fait admirer sa maladresse connue et reconnue en France. Il faut attendre la trente-troisième minute pour voir une réaction franche des joueurs de la capitale, alors de Rabiot dans la surface donne un ballon à Neymar qui place un amour de ballon hors de portée de Mandanda. Paris égalise avant la pause et reste dans la course.

Face à un OM Solide et agressif le PSG doute !

De retour des vestiaire, la tension est quelque peu retombée, les deux équipes semblent se maîtriser l'une l'autre.

Les joueurs phocéens bien en place gênent toute construction adverse. Agressifs, notamment au travers de leur latéral japonnais Hiroki Sakai au marquage sur Neymar, ils provoquent beaucoup de faute faisant monter la tension du brésilien. Tactiquement concentrés, les olympiens reprennent l'avantage à la soixante-dix-huitième. Rentré à la place de Mitroglu, Clinton Njie à la lutte avec Rabiot, récupère le ballon sur le coté droit et centre en retrait pour un Florian Thauvin lancé qui marque d'une reprise du plat du pied. Le vélodrome explose de nouveau et pense se diriger vers la victoire contre l'ogre parisien.

Neymar voit rouge, le PSG s'en remet à Cavani.

Frustrés, énervés, les parisiens n'y sont plus. Neymar, la star brésilienne, excédée du traitement que lui réserve les défenseurs adverses, réagit violemment, une première fois sur Morgan Sanson. Pour son mauvais geste le brésilien écope d'un carton jaune à la quatre-vingt-cinquième. Deux minutes plus tard alors provoqué par Lucas Ocampos, Neymar se fait justice lui-même.

Peu au gout de monsieur Buquet, l'arbitre de la rencontre, la réaction de Neymar est sanctionnée d'un nouveau carton jaune synonyme de rouge. Le leader technique du PSG laisse ses partenaires menés et à dix contre onze pour finir la rencontre.

Toujours devant, les marseillais tiennent les trois points et l'assurance de monter sur le podium. Nous avons atteint les arrêts de jeu et les parisiens ont une chance de revenir au score. Sur une de leurs ultimes attaques, Cavani est mis au sol à vingt mètres du but, bousculé par Bouna Sarr. En l'absence de Neymar, Cavani prend ses responsabilités. [VIDEO] Alors que l'attaquant uruguayen place le ballon, le vélodrome retient son souffle. Conscient de cette occasion de revenir au score, le meilleur buteur de la saison précédent se concentre, il s'élance et d'une frappe qui touche légèrement la barre trompe le gardien phocéen. C'est la folie dans le camp parisien. L'exultation parisienne contraste avec le silence du stade, les marseillais sont abasourdis. Ils auraient mérité mieux !

Malgré les regrets nourris, les joueurs phocéens peuvent se réjouir de leur qualité de jeu en progrès mais surtout de leur discipline, de quoi envoyer un message à la concurrence. L'OM est bien présent et compte bien se faire remarquer cette saison en dépit des difficultés éprouvées. Les parisiens quant à eux s'en sortent bien avec la partage des points car la puissance financière ne suffit pas toujours à remporter la victoire face à la combativité !