Publicité
Publicité

Si le Tour de France 2017 s'est avéré décevant, ce n'est pas en raison des coureurs français. En effet, les Tricolores ont été parmi les seuls à tenter d'enflammer la course, à l'image de Warren Barguil, auteur d'un top 10, vainqueur du Grand prix de la montagne et élu super-combatif. Également vainqueur de deux étapes, le Breton sera de retour en 2018 avec la même envie d'enflammer la course, lui qui sera le leader unique de la formation bretonne Fortuneo-Oscaro. Reste à savoir ce dont sera capable « Wawa » alors qu'il sera désormais plus attendu par le public et surtout plus surveillé par le reste du peloton, qui lui avait laissé une grande marge de manœuvre cette année.

Bardet va se montrer offensif

Deuxième il y a deux ans, troisième l'an dernier, Romain Bardet est lui en quête d'une chose : le maillot jaune.

Publicité

Pas sûr que cette édition 2018 lui convienne mieux que celle de la saison passée. Le leader d'AG2R-La Mondiale tentera donc de prendre des risques et d'attaquer dès qu'il le peut en montagne, à l'image de Thibaut Pinot, quatrième du Giro cette année et qui se concentrera cette fois pleinement sur la Grande Boucle. Sans oublier des profils comme Lilian Calmejane, Julian Alaphilippe ou encore Toni Gallopin qui viseront les succès d'étapes.