Le Stade français s'est déplacé samedi sur la pelouse du stade Marcel-Michelin pour affronter l'ASM Clermont lors de la huitième journée de Top 14. Les Parisiens sont repartis de Clermont avec une valise. Ils ont été défaits sur le score de 33 à 10. Une défaite qui fait s'enfoncer un peu plus le Stade Français dans les méandres du classement. Le club parisien occupe actuellement la 10ème place en attendant les autres résultats de cette huitième journée de championnat.

Pour le talonneur du Stade Français [VIDEO], Rémi Bonfils, la domination des joueurs de Clermont dans la mêlée est l'explication de cette défaite, comme le rapporte le site L'Equipe : "En mêlée, ça a été compliqué, ça a été la clé du match. On n'a pas su rivaliser et ça a permis à Clermont de scorer. On a essayé de rectifier ça en deuxième mi-temps, on s'était préparé mais ça ne s'est pas passé comme prévu. Le mêlée est une science assez inexacte. C'était bien la semaine dernière et ce soir, ç a a été plus compliqué. On va analyser à froid ce qu'il s'est passé et rectifier le tir." De leur côté, les joueurs auvergnats ont fait un bon match mais ne sont pas parvenus à prendre le point du bonus offensif.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Le joueur du Stade Français a expliqué la défaite face à Clermont qui n'a pas convaincu

Rémi Bonfils a donné une bonne explication concernant la défaite du Stade Français qui va maintenant devoir redresser la tête et qui n'aura bientôt plus beaucoup le droit à l'erreur.

Les joueurs de l'ASM Clermont [VIDEO]ont le mérite d'avoir gagné et même d'avoir livré un bon match mais cependant sans avoir totalement convaincu. Les actuels Champion de France ont eu du mal à mettre en place leur jeu en mouvement. Comme souligné par Rémi Bonfils, les Auvergnats ont su faire la différence grâce à leur mêlée. Clermont n'a donc pas dominé son sujet mis à part les dix dernière minutes de la rencontre. Les Jaunards n'ont pas réussi à prendre le point du bonus offensif mais il y sont passés tout près. Ils ont même tout fait pour inscrire le quatrième essai, synonyme de bonus offensif, dans les dix dernières minutes de jeu, mais sans y arriver.

Le comble pour le Stade Français, c'est que le joueur qui leur a fait le plus mal dans cette rencontre, faisait encore partie de leur équipe la saison dernière.

Transféré du Stade Français à l'ASM Clermont à l'intersaison, le pilier droit Rabah Slimani a obligé tous ses vis-à-vis à s'écrouler en mêlée. Le Stade Français n'a donc rien pu faire dans ce secteur de jeu jusqu'à ce que l'entraîneur clermontois, Franck Azéma, sorte une fois pour toute le piler, à la 54ème minute, afin qu'il se repose.