Le Stade français a mal commencé sa saison en Challenge Cup. Le club parisien s'est incliné samedi dernier en Sibérie contre le club de Krasny Yar. En plus de cette défaite surprise (34-29), le Stade Français pourrait se voir priver d'un de ses joueurs pour de longues semaines. En effet, l'EPCR (l'instance européenne), a convoqué le demi de mêlée parisien Terry Bouhraoua, coupable d'une "fourchette" sur un de ses adversaires russe.

Le Stade Français pourrait donc se voir infliger plus qu'une simple défaite contre le club de Krasny Yar lors de la première journée de Challenge cup, la petite Coupe d'Europe. Et cela à cause donc son demi de mêlée, Terry Bouhraoua, revenu au sein du club après être passé par l'équipe de France de rugby à VII.

Une plainte a été déposée contre le joueur du Sade Français. Il est accusé d'avoir tenté toucher la zone des yeux du talonneur Valerii Tsnobiladze ainsi que d'avoir frappé celui-ci du genou à la 51ème minute de jeu. Terry Bouhraoua est donc prié de se rendre à Londres pour assister à une audience disciplinaire. Le demi de mêlée pourrait encourir une sanction de 52 semaines de suspension. Ce ne serait pas la première fois que le Stade Français voit un de ses joueurs sévèrement puni.

Terry Bouhraoua n'est pas le premier joueur du Stade Français qui risque gros

Terry Bouhraoua est en effet suspendu 52 semaines alors sa saison est terminée. Terry Bouhraoua viendrait ainsi allonger la liste des joueurs du Stade Français qui ont été longuement suspendu. Oui parce que le club parisien a connu quelques joueurs qui ont été suspendus pendant longtemps.

En 2009, l'actuel entraîneur des trois-quarts de l'équipe parisienne, Julien Dupuy, alors demi de mêlée, avait reçu une suspension de 23 semaines pour un mauvais geste similaire en Coupe d'Europe. Son coéquipier de l'époque, le pilier Didier Attoub, lui, en avait pris pour 70 semaines. La saison passée, l'ailier fidjien Josaia Raisuqe, licencié cet été suite à une autre affaire, avait pris 15 semaines de suspension. Deux autres autre joueurs parisiens ont été aussi sanctionnés.

Le talonneur, Laurent Sempéré et le deuxième-ligne Paul Gabrillagues ont été, quant à eux, respectivement 15 et 8 semaines. Il semblerait que le Stade Français collectionne les joueurs qui aiment être suspendus. Attention tout de même que cela ne leur joue pas de mauvais tour. Surtout qu'en ce n'est ni la super forme en championnat, ni en Challenge Cup.