3

Les éliminatoires pour la Coupe du monde touchent bientôt à leur fin. Les derniers tickets [VIDEO] se jouent cette semaine entre les huit dernières nations de la zone Europe encore en ballotage. Dans une série de match aller-retour la Croate, le Danemark, la Grèce, la Suède, l'Irlande, l'Irlande du nord, la Suisse et l'Italie se livrent des duels à mort pour rejoindre la Russie. Ce soir deux matchs étaient au programme, Irlande du nord - Suisse et Croatie - Grèce. Pendant que l'équipe de France se préparait sereinement avec deux matchs amicaux à venir, la bataille fut rude ce soir et au jeu des avantages, la Croatie de Luka Modric a pris une sérieuse option.

Avec déjà un pied en Russie, la Croatie va pouvoir faire redescendre la pression avant de se déplacer en Grèce la semaine prochaine pour composter définitivement son billet pour le mondial [VIDEO]. Retour sur une soirée à enjeux.

Mondial : La Croatie y est presque

Favoris sur le papier, les joueurs croates se devaient de faire bonne figure devant leurs supporters bien déçus d'avoir stupidement laissé la première place qualificative de leur groupe à de valeureux Islandais. C'est une deuxième chance qui s'offre alors aux compatriotes de Luka Modric au moment de recevoir des Grecs retrouvés mais en manque de certitudes.

Le match va pourtant vite virer à l'avantage des joueurs à l'emblématique maillot à damier. Dès la onzième minute le portier grec Karnezis commet une grossière faute dans sa surface et ouvre l'ouverture du score sur penalty à Modric. Le fossé technique entre les deux équipes est énorme et l'équipe à domicile va dérouler.

La Grèce a sombré

Le coach croate Dalic peut compter sur une équipe inspirée ce soir et visiblement désireuse de redorer son blason. Du côté grec, Kostas Mitroglou s'est retrouvé comme à Marseille, c'est à dire seul et peu alimenté en ballon. Kalinic et Perisic y vont aussi de leur petit but en première période malgré la réduction du score de Papasthatopoulos. Au retour des vestiaires, c'est Kramaric qui se charge de clore le débat en ajoutant un quatrième but à l'addition.

Avec cette large victoire sur le score de 4 à 1, la Croatie va pouvoir dormir tranquille mais devra se méfier de Grecs revanchards dans une semaine à Athènes. Dans l'autre match du soir, la Suisse a pris une belle option à l'extérieur en allant s'imposer sur la pelouse de l'Irlande du nord sur la plus petite des marges, 1 but à rien. Demain soir, c'est l'Italie qui jouera sa peau dans un match de Football au sommet face à d'inattendus Suédois