Qui ne se souvient pas des glorieuses épopées européennes de l'Olympique Lyonnais des années 2000. Le septuple champion de France était alors un abonné des joutes de Ligue des Champions et les coups-francs de Juninho faisait rêver tous les amateurs du beau Football.

Après des retrouvailles réussies avec l'Europe la saison dernière (avec une demie-finale d'Europa League), les hommes de Bruno Génesio semblent plus que bien partis pour franchir la phase de groupe et retrouver la saveur des doubles rencontres dès 2018. Pour cela l'Olympique Lyonnais se satisferait d'un nul chez lui à domicile face à une valeureuse mais techniquement inférieure équipe de l'Apollon Limassol.

La double victoire le mois dernier face à une formation d'Everton très mal en point a assuré une position extrêmement favorable au club de Jean-Michel Aulas qui prépare depuis des années le retour en grande pompe de l'OL sur la scène européenne dans l'ombre du PSG.

L'OL peut s'appuyer sur son histoire

Il y a près de 10 ans maintenant, Lyon était une place forte du football européen et synonyme de piège pour les plus grandes écuries de l'UEFA. De grands noms du ballon rond comme le Real Madrid s'y sont cassés les dents. Mais l'arrivée d'un PSG ère qatarie et la fin d'une génération (Cris, Juninho, Diarra, Réveillère...) a mis fin aux belles épopées de rhodaniens. L'OL a progressivement disparu et perdu de son rang. Pourtant la nouvelle génération de joueurs issue du centre de formation [VIDEO] peut prétendre à retrouver les sommets.

Elle symbolise un travail de longue haleine pour tout le staff du club qui, dans l'ombre, a misé sur l'avenir. Il est donc temps de récolter les fruits de ce travail patient. Les révélations Aouar, Tousart [VIDEO], Diakhaby et les joueurs cadres comme Anthony Lopes et Nabil Fekir assure une ossature redoutable de solidité au club français.

OL : Un point suffira

En tête à égalité de point avec une surprenante équipe de l'Atalanta Bergame, l'Olympique Lyonnais peut dès ce soir assurer la suite de sa compétition en obtenant simplement le match nul face à l'Apollon Limassol. Un objectif largement à la portée des joueurs de Bruno Génésio. Une qualification dès ce soir permettrait d'envisager la rencontre face à Bergame comme un match de préparation intéressant pour la suite des événements. Car si il est régulièrement reproché aux clubs français de prendre la deuxième compétition européenne avec une légèreté déconcertante, ce n'est pas le cas de l'OL qui en fait un des ses objectifs pour retrouver son lustre d'antan.