La trêve hivernale marque un coup d'arrêt sur le plan sportif en Ligue 1 et dans d'autres championnats d'Europe. L'Olympique lyonnais est toujours en course pour réussir un bel exercice 2017-2018. Les hommes de Bruno Genesio se trouvent aujourd'hui à neuf points d'un Paris Saint-Germain à priori intouchable. Ils vont devoir s'accrocher jusqu'au bout pour se qualifier en Ligue des champions et devenir le dauphin de ce PSG. Les rivaux du club que sont l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco ont encore des cartes à jouer et la différence viendra peut-être des éventuels renforts du Mercato hivernal qui va ouvrir prochainement ses portes.En recherche d'un joueur offensif après la sérieuse blessure du burkinabé Bertrand traoré, Jean-Michel Aulas pourrait finalement choisir l'investissement.

En fin de contrat au PSG, l'ancien espoir rhodanien Hatem Ben Arfa redeviendrait selon les dernières informations, une cible prioritaire du club.

L'OL et 'ASSE veulent Ben Arfa

Alors qu'il s'apprête à réaliser une saison blanche dans le club de la capitale, Hatem Ben Arfa continue d'avoir la côte en France. Plusieurs clubs voient dans le traitement réservé à l'éternel espoir tricolore, l'occasion d'obtenir à moindre coût un joueur capable de ravir les foules et de rapporter des points précieux. L'un des premiers clubs à s'être tâter sur le sujet est l'AS Saint-Etienne. En grande difficulté en championnat, les Verts doivent se relancer pour ne pas flirter avec la zone de relégation. Le mercato est donc une priorité [VIDEO] pour eux car l'équipe manque cruellement de nouvelles idées.

En lutte sur le dossier avec l'OGC Nice qui souhaiterait relancer une seconde fois le joueur offensif, Saint-Etienne voit débarquer un nouveau concurrent en la personne de son rival lyonnais. L'OL veut avoir son mot à dire dans la course à la signature.

Ben Arfa pas avant l'été ?

Pourtant la situation contractuelle du joueur laisse à penser qu'il ne quittera Paris qu'à la fin de la saison. Demandant une indemnité trop importante de 10 millions d'euros au PSG qui compte désormais ses sous, Ben Arfa devrait rester bloqué jusqu'à la fin de son contrat. Cependant les clubs intéressés pourraient vouloir se doubler les uns les autres en avançant cette somme modique pour un tel talent afin de coiffer les autres rivaux au poteau dès cet hiver. Il faudra également observer la réaction de Claude Puel du côté d'un Leicester en plein renaissance qui aimerait une nouvelle collaboration avec Hatem.Une fois de plus, le feuilleton Ben Arfa sera l'un des éléments croustillants de cette période de spéculations.