L'Olympique lyonnais aborde avec plus ou moins de sérénité la fin de sa première partie de saison. Pour le moment les objectifs du début d'exercice suivent toujours leur cours. Lyon est toujours en course pour réaliser un beau parcours en Europa League (dont la finale se jouera dans son stade) et peut rêver d'être le dauphin d'un PSG à priori intouchable en Ligue 1. Pour cela il faudra savoir gérer correctement la trêve hivernale et l'emporter dimanche prochain lors de l'Olympico face à Marseille. Cet hiver sera également l'occasion de procéder à quelques réajustements au niveau de l'effectif. En effet la défaite piteuse face à Montpellier en coupe de la Ligue a laissé entrevoir des carences dans le jeu.

L'effectif de Bruno Genesio n'est pas assez étoffé de son propre aveu et l'équipe B mise en place mercredi montre des signes inquiétants de fébrilité individuelle. Si des arrivées sont à prévoir, il devrait y avoir également quelques départs.

Ménès voit Clément Grenier à l'ASSE

"Est-ce que je pense à des noms ? Déjà Ben Arfa (PSG) [VIDEO]qui va bientôt être sur le marché. Ensuite, des joueurs qui se sont barrés dans d'autres clubs comme Njie (OM). Bon, je sais que ce sont des Lyonnais, mais Grenier et Ferri ne feraient pas tâche à l'ASSE. Moi, les guerres de supporters, je n’en ai rien à f… ", a déclaré avec son insolence délicieuse le médiatique chroniqueur à propos du Mercato de Saint-Etienne. Le cas de Clément Grenier est effectivement un objectif prioritaire du club. L'ancien grand espoir et international n'est jamais complètement revenu de ses blessures et son prêt raté à Rome a fait baisser sa cote.

Bruno Genesio ne compte plus sur le milieu de terrain dans un secteur plutôt efficace avec Tousart, Aouar et Fekir.

Jordan Ferri détesté dans le chaudron

C'est certainement un fantasme bien inconscient de la part de Pierre Ménès [VIDEO]que d'imaginer Jordan Ferri sous les couleurs vertes des Stéphanois et cela pour deux raisons essentiellement. La première est simple, Jordan Ferri est un joueur nécessaire à la rotation de l'effectif et ni le joueur ni le staff rhodanien n'ont clairement exprimé un désir de se séparer. Pourtant un joueur du calibre de Ferri pourrait tout à fait prétendre à jouer plus régulièrement. Faut-il plutôt envisager un prêt ?L'autre raison est encore plus évidente. Jordan Ferri avait gravement blessé l'attaquant des verts Robert Beric lors d'un derby très animé il y a deux saisons. Vu l'accueil réservé à l'arrivée probable d'Anthony Mounier dans le chaudron il y a deux saisons, prendre Ferri serait un risque totalement inconscient de la part des dirigeants stéphanois. Désolé Pierre mais il va certainement falloir trouver une autre idée...