Le Mercato hivernal ouvrira ses portes les 1er, 2, et 3 janvier 2018 dans les championnats européens majeurs. Alors, l'approche de cette échéance commence à stimuler les décideurs de la planète football, qui pensent à cet hiver, mais aussi à l'été prochain. Le nom d'Antoine Griezmann recommence à circuler. On ne peut pas dire que Grizou soit un joueur très volatile. Il fait même partie de la caste des joueurs fidèles, et ce malgré la tempête traversée par son club actuel, l'Atlético Madrid, privé de recruter l'été dernier. Mais ils sont plusieurs à s'arracher le meilleur buteur de l'Euro 2016, qui a forcément des envies d'ailleurs.

United ou le Barça pour "Grizou" ?

Antoine Griezmann commence à sentir la fin de l'histoire avec les Colchoneros.

Le Français, certainement déçu de sa 18ème place quelque peu ingrate lors de la toute récente cérémonie du Ballon d'Or, et dépité de l'élimination de son club en Ligue des champions, sait que le plafond de progression de sa carrière professionnelle a été atteint du côté de l'Atlético. Pour le remonter... un départ paraît indispensable.

Grizou posséderait un accord dit "moral" avec le FC Barcelone, et sa prochaine arrivée en Catalogne paraissait aussi inévitable que de croiser un bonhomme de neige au Québec au plus fort de l'hiver ! Pourtant... Manchester United [VIDEO] est revenu à la charge. Selon le quotidien barcelonais Mundo Deportivo, c'est par la voix de son président, Ed Woodward en personne, que le club mancunien a relancé l'entourage de l'international français de 26 ans. Seulement, le boss des Red Devils s'est heurté à un mur, et la réponse de l'Atlético aurait été des plus claires : "Antoine est entre les mains du Barça".

Bon... Voilà qui est dit. Pour couronner le tout, ce sont les présidents catalan et madrilène, messieurs Josep Maria Bartomeu et Miguel Angel Gil, qui mèneraient les discussions.

Mais c'est mal connaître United. Le club de Paul Pogba et Zlatan Ibrahimovic [VIDEO] n'a pas l'intention de lâcher le morceau, et la direction cherche à savoir si il existe un pré-accord écrit entre le FC Barcelone et l'Atlético Madrid. Si cela n'était pas le cas... alors, rien n'empêcherait Manchester United d'activer la clause libératoire du joueur, fixée à 100 millions d'euros. Et on le sait, cette somme est dans les cordes de plusieurs grands clubs européens, dont United fait partie.

En faisait un peu de prospective, on peut se demander si Antoine Griezmann a réellement envie de signer dans un troisième club espagnol, après avoir débuté sa carrière pro à la Real Sociedad.

Le Mâconnais pourrait se prendre à rêver d'un autre championnat, d'une autre culture. En rejoignant la Premier League, le chouchou des Français intégrerait un championnat où la passion des supporters dominent dans tous les stades. Il n'en est sans doute pas insensible.