Souverain durant de longues années au Stade Toulousain, Guy Novès s'imaginait peut-être poursuivre sur cette lancée à la tête de l'équipe de France. Il n'en a rien été. Nommé en 2015 après une Coupe du monde ratée, Novès avait à cœur d'instaurer un projet de jeu ambitieux pour permettre au XV de France de retrouver des couleurs. Le coach tricolore a ainsi voulu faire la part belle à une jeune génération joueuse, à l'image de Baptiste Serin, Antoine Dupont ou encore Anthony Belleau. Forcément louable, mais peu suivi d'effets sur le terrain.

Six défaites consécutives en 2017

Son premier Tournoi des VI Nations, malgré deux victoires, se solde par une triste cinquième place.

Président de la Fédération Française de Rugby nouvellement élu, Bernard Laporte met alors la pression sur le sélectionneur, avec lequel les relations ne sont pas idéales. Après une bonne tournée en Argentine, les Bleus terminent troisièmes du Tournoi des VI Nations 2017. Une performance convenable pour des Tricolores en progrès. Mais le reste de l'année 2017 précipite la chute de Guy Novès [VIDEO] : un jeu mauvais, six défaites et un nul face au Japon pour terminer l'année ont poussé Bernard Laporte [VIDEO] à remplacer le mythique entraîneur.