Faire l'impasse sur la coupe du monde 2019 pour mieux préparer le Mondial 2023 en France, une possibilité prônée par plusieurs observateurs du rugby français. Tout s'accordent en tout cas sur la même chose : il faut accorder plus de place à une jeunesse tricolore prometteuse. Chez les arrières notamment, la France regorge de joueurs de moins de 23 ans qui séduisent par leurs capacités. On pense notamment à Baptiste Serin (Bordeaux-Bègles), mais aussi à Antoine Dupont (Stade Toulousain), Anthony Belleau (RC Toulon) ou encore Damian Penaud (Clermont-Ferrand).

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Guy Novès a lancé de nombreux jeunes sous son mandat

Les avants ne sont pas en reste, puisque plusieurs jeunes tricolores ont également réussi à faire leur trou durant l'ère Guy Novès [VIDEO].

Dany Priso (La Rochelle), Camille Chat (Racing 92), Christopher Tolofua (Saracens), Judicaël Cancoriet (Clermont-Ferrand), Anthony Jelonch (Castres), Sekou Macalou (Stade Français) ou encore Fabien Sanconnie (Brive) sont autant d'éléments sur lesquels Jacques Brunel va pouvoir compter afin de construite un groupe performant pour les échéances à venir. A commencer par le Tournoi des VI Nations 2018, qui se déroulera du 3 février au 17 mars.